Breforama — 05

Le 21 février 2010 — par sy!
dans la catégorie Breforama

1.Une bonne ‘vanne’ d’Alain Chamfort repéré par Semantik & Popculture. Alain Chamfort Toujours aussi classe.
2.
3.Pourquoi Wes Anderson est mon réalisateur préféré ? je ne sais pas peut être un début de réponse ici :

Parmi les nombreuses obsessions projetées dans vos films, il y a cette utilisation de la typographie Futura. Qu’évoque-telle pour vous ?
Je peux aller jusqu’à l’Helvetica, une évolution du Futura, mais guère plus loin… Ecrits avec une autre typographie, les mots n’auraient pas la même valeur. Ce côté droit, rigoureux, solide, ça évoque peut-être ma manière de travailler (en sortant de l’entretien, Wes Anderson passera plusieurs minutes à déplacer un meuble de quelques centimètres dans son entrée, pour qu’il soit parfaitement aligné sur le tapis…). Je suis très fan du travail de Saul Bass sur les typographies, notamment pour les films d’Hitchcock, Scorsese ou Preminger. Lui aussi utilisait constamment la même fonte, très dépouillée : le genre de typographie qu’on utilise dans les bibliothèques. Je suis très bon client pour la simplicité.

l’interview complète est sur le site des inrocks.
4.

Breforama — 04

Le 16 février 2010 — par sy!
dans la catégorie Breforama

1.D’abord une bise à Baptiste Jacquemin, graphiste parce qu’il est fan de Sigur Ros & des couchés de soleil et qu’il n’hésite pas à le prouver :

(& si vous n’avez pas compris un indice apparait sur votre écran)

Edit : une voix me dit : « En fait le graphisme de Sigur Ros est fortement inspiré par le travail Ryan McGinley (qui y a participé je crois), notamment de sa série I Know Where the Summer Goes. :
http://www.ryanmcginley.com/summer
Du coup un lien bonus :
sigur rós + ryan mcginley: “gobbledigook”

2.Ensuite une bise à Peter Saville, parce que c’est le plus fort en chaussure (et c’est une manière de m’excuser aupres de Baptiste Jacquemin, que je ne connais pas mais dont j’admire le travail, que je ne connais pas)
Peter Saville chaussure
3.Voilà pour ce qui est des bises. Si vous voulez aller plus loin… Si les choses deviennent sérieuses je vous renvois aux experts de l’amour qui vous aideront mieux que moi à savoir Comment ambrasser une fille ?

4.Il y en a un peu plus je vous le mets quand même ?
Thomas Crown
The Thomas Crown Affair (Excerpt 1: opening title sequence)

Somnambulisme.

Le 14 février 2010 — par sy!
dans la catégorie Esotérique - Egotérique


Je ne dors pas,
mais je ferme les yeux
il serait l’heure
mais mon cœur bat trop fort
je me laisse glisser entre les draps
la tête dans un étau de douceur
les lèvres humides
les doigts trempés
je goute
je sirote
je savoure dans un état semi conscience
dégagé mais sous le poids pourtant
je laisse aller
comme parlant un dialecte inconnu
j’articule tentant de réussir de nouvelles diphtongues
mais aucun son ne sort de ma bouche pourtant
mes mains tentent de nouveau langage
elles semblent se faire parfaitement comprendre
allant au but
touchant leur cible
pendant ce temps mon corps ne répond plus vraiment
je le sens ondulant
répondant aux douces pressions
comme pris dans une douce marée
je me laisse dériver
je me laisse me noyer
je manque d’air
mais je n’ai aucune envie de reprendre mon souffle

Les néozélandais veulent des chiffres.

Le 13 février 2010 — par sy!
dans la catégorie Représentation picturale

Hémorragie subconjonctivale.

Le 12 février 2010 — par sy!
dans la catégorie A Complete Waste Of Time


Et soudain un doute me saisit et me fait perdre tout espoir d’être constructif au bureau…
Et si ce mort aux cons avait raison… Certes il a raison sur le fond, les cons doivent mourir tout comme les surfeurs nazis, mais c’est sur la forme, sur ma forme qu’il m’interroge.
Ne vais-je pas trop loin dans mon jusqu’auboutisme absolu de l’intransigeance extrême du TPLV (Tout pour La Vanne) ou dans le cas précis disons plutôt mon jusqu’auboutisme absolu de l’intransigeance extrême du TPLCG (Tout pour La Charte Graphique). Dois-je accentuer le coté polaroïd au détriment du coté rayure ? Dois-je revenir à la sobriété qui était mienne dans mes jeunes années et qui a fait de moi une légende vivante du graphisme dans la classe de français de Mademoiselle Sage en seconde B ? Veux-je rendre les gens aveugles à coup d’images à fort contraste ? Dois-je privilégier la forme ou le fond ? Dois-je m’ériger des règles strictes afin de respecter une qualité d’écriture trop rarement atteinte ? Dois-je reprendre des pâtes ? Argh je ne sais plus !
Tant de questions et si peu de réponse.
Ce post est tellement dispensable qu’on dirait un post de vendredi… Autant dire que ça tombe rudement bien !

Parlez moi d’Amour de sexe.

Le 11 février 2010 — par sy!
dans la catégorie A Complete Waste Of Time

Des américaines ont déjà feint un orgasme.

Ce qui n’est pas très gentil quand même… On se croit étalon, Rocco, John C. Holmes et finalement on est bon comme l’économie grecque & imaginatif comme la grille des programmes de TF1…
Pourquoi feindre ? Problème de technique ? Je ne pense pas. Nous les hommes nous nous documentons beaucoup sur la reproduction via des sites internet, des vidéos, des documentaires. La semaine dernière par exemple un ami, que je ne nommerais pas pour ne pas que sa femme Christelle le reconnaisse, me disait qu’il avait découvert récemment les multiples possibilités qu’offrent des menottes et une matraque grâce à un documentaire nommé Tatiana : Soumise & Gendarmette… Nous les hommes nous sommes sans cesse à la recherche de nouveautés, nous cherchons à perfectionner notre art, à améliorer nos performances, c’est aussi pour cela que nous souhaitons beaucoup nous entrainer. Nous sommes tous des sportifs de haut niveau finalement.
Pourquoi feindre ? Problème de taille ? Je sais que ce n’est pas la taille qui compte, du moins j’essaie de m’en persuader et d’en persuader les filles que je rencontre, même si moi je n’ai pas de problème à ce niveau-là, comme mon nom l’indique. Mais que diable ! Il y a un homme avec un cœur, un individu, une vraie personne derrière notre bite (et pour certains il y a un homme devant aussi mais c’est une autre histoire), aimerez-vous mesdemoiselles que l’on vous réduise à la taille de vos seins ? Je ne le pense pas, c’est pour cette raison que nous les hommes jamais nous ne nous permettons ces trivialités, nous avons du respect nous pour les déesses de l’amour que vous êtes, nous ne vous classons pas grâce à un double décimètre ! (triple pour les plus chanceux)
Pourquoi feindre ? Pour nous faire plaisir ? Nous sommes des hommes nous sommes forts même si derrière nos pectoraux dur comme du bois d’arbre il y a un petit cœur qui bat et qui aime, respecter nos émotions mesdemoiselles ! Vous nous devez la vérité ! On commence à se mentir à propos du sexe et c’est la porte ouverte à toutes sortes de mensonge ! Rien n’arrête la roue de la duperie ! C’est d’abord un petit mensonge et petit à petit des mensonges de plus en plus grands et on finit professeur d’histoire à Lyon III, et ça franchement ce n’est vraiment pas bien. (Oui je dénonce et je n’ai pas peur !)
(…)
Argh ! Je m’étais promis de ne pas parler de ça cette semaine, sinon cela va vraiment finir par se remarquer que je suis un vrai obsédé qui ne pense qu’à ça. En même temps comprenez-moi bien, je ne suis qu’une pauvre victime…
Les français veulent des chiffres en voici : un homme pense à ça en moyenne 13 fois par jour pour un total de 4,745 fois par an. Ce n’est pas moi qui le dit, moi j’aurais dit nettement plus, c’est le Telegraph (ça fait classe des liens comme ça). Donc que dois-je faire ? Renier ce qui fait de moi un membre de la communauté des mammifères males de l’espèce qui a été sur la lune & inventé le yo-yo ?
Je ne le peux !
Je dois donc accepter ma pauvre condition, ceci est mon sacerdoce, mon bagage, mon poids. Bien sûr parfois j’aimerais penser à autre chose, à la philosophie kantienne, à l’Aufhebung, à la petite jupette que je mettrais sur la plage cet été et qui épousera parfaitement mes petites fesses rebondies, mais je ne puis. Je ne suis qu’un homme, et je dois accepter ce fardeau, ce cadeau empoisonné que m’a fait dame nature… Je dois, toujours, en toutes circonstances, en tous lieux, en toutes compagnies, je ne dois et ne peux que penser à ça
Ceci est mon devoir. Certain vous diront que je suis un héros, d’autres que je suis un pervers. Ne les écoutez pas, je ne suis qu’un homme…

(à suivre)

Edit Bonus : en plus ce post est nommé A Complete Waste Of Time — 69, enfin je dis ça comme ça…

Breforama — 03

Le 10 février 2010 — par sy!
dans la catégorie Breforama

1.Une histoire de la Presse : Univers >Interactif
par Le dernier des blogs.
J’adorais ce magazine ovni d’il y a quinze ans, à l’époque on se connectait quand on le pouvait à internet via un modem, ça mettait des plombes mais ce n’était pas très grave, il n’y avait pas encore de son, pas de vidéo à peine quelques gif animés, on ne parlait pas de Web 2.0 mais d’autoroute de l’information, alors que c’était à peine un chemin de campagne…
2.


Breforama — 02

Le 09 février 2010 — par sy!
dans la catégorie Breforama

1.

2.Scorsese est tellement surestimé
3.

Le rappel de mon formidable concept est par .

Breforama — 01

Le 07 février 2010 — par sy!
dans la catégorie Breforama

Domino Cats.
Alf

A Complete Waste Of Time — 68

Le 07 février 2010 — par sy!
dans la catégorie A Complete Waste Of Time, Breforama

Master & Slaves.
Même si je ne suis pas addict, entre mon compte facebook, mon compte twitter, mon compte formspring, et ce blog que vous êtes en train de lire, j’ai l’impression d’avoir des enfants à nourrir avec des nouvelles idées, des nouveaux liens, des nouvelles fulgurances, « doucement les enfants, oui papa a du bon href pour vous!« , certes je ne serais pas modeste je dirais que je suis génial, et que mon génie a besoin de mille supports afin qu’il irradie, qu’il soit mieux diffusé en dolby surround sur les internets mais tout de même, je ne suis pas une machine à lol ! En même temps n’ayant pas beaucoup de followers, amis, questionneurs, commentateurs, les interactions sont relativement rares, ce qui me laisse du répit et du repos, car dans le cyberespace personne ne vous entend ne pas updater vos profils.
Oui parfois je me rêve en Véronique Courjault, mettre tout ça au frigo et on en parle plus… Mais bon c’est mes enfants mes batailles… Argh mon grand cœur me perdra…
Et qu’est ce que j’apprends ? Qu’il faudrait que j’ai un compte sur tumblr, une sorte de site de micro-blogging de réseau social qui permet de poster des images, des quotes trés rapidement alors là je dis non ! Je renonce à être uber trendy early adopters, même s’il est vrai que c’est une bonne idée… Non j’ai dis non… Parfois une belle image tape dans l’œil et on a forcement envie de la partager… NON !
Grrrrr !
Puisque c’est ça et surtout parce que je suis un homme de compromis, du coup je vais tumblrer mon blog, en créant une nouvelle rubrique que je nomme judicieusement Breforama, oui je sais c’est complètement con mais & cliché mais je n’ai pas trouvé de meilleur idée…