Il faut changer d’idée.

Pas de commentaire
Le 09 septembre 2010 vers 22:22 dans Play It Loud

Cela doit bien faire deux heures maintenant je suis devant les écrans, à triturer la souris, à me secouer les neurones et tout cela totalement en vain.
Alors au lieu de me forcer à écrire, de tirer à la ligne, un peu de musique.

En me promenant sur les secteur pas encore défectueux de mon disque dur, c’est une question de temps, je suis retombé sur des vielleries que je n’avais pas écouté depuis une éternité. Notamment ce morceau de Jean ‘1990’ Leloup, cette star au Canada, oui ils ne nous envoient que leur chanteuses à voix, ils cherchent à s’en débarrasser et on les comprend, par contre il garde pour eux les bonnes choses comme par exemple les Collocs ou Jean Leloup donc. Même si deux de ses albums sont sortis en France, à part le tube 1990 (Mesdames et messieurs attention je vais vous faire une chanson le sujet en est ambitieux de mon image je suis soucieux), on n’a pas beaucoup entendu parlé de lui. C’est un vrai personnage fantasque & loufoque, il s’est métaphoriquement donné la mort sur scène : il a tué Jean Leloup pour redevenir Jean Leclerc, il a une image d’un ‘jouisseur’ de sexe et de drogue, ses textes sont souvent des trips où évidemment il est question de drogue et de sexe, mais pas seulement il peut aussi composé des chansons plus classiques au thème plus grave (la maladie, la dépendance etc.) ou pas (le voyage, l’amour).
Je vous conseil l’album ‘Le Dôme‘ c’est pour cette raison que je vous mets en écoute une chanson de l’album ‘Les Fourmis‘, parce que je fais ce que je veux. Vous pouvez aussi essayer de trouver ‘Je joue de la guitare (Best Of 1985-2003)‘ qui est un bon résumé.



Jean LeloupLes filles à canon (1998)
L.P. Les Fourmis

Kiss me baby, kiss me all night long…
Il y a épidémie aujourd’hui dans la ville
tous les névrosés voient sur leur corps pousser
des objets étrangers
des cafetières, des soupières
des entonnoirs, des souricières
et même des armoires
Telle fille qui avait passé sa vie à gueuler
voit sa bouche transformée en haut parleur deux cents DB
Mais pourtant rien ne semble avoir bougé
les flics et les homos s’haïssent tout autant

Kiss me baby, kiss me all night long…

Et les plus dangereux sont les flics à tronçonneuse
Mais moins cependant que les skins marteaux piqueurs
Taillons une place aux complexés à agrafeuses industrielle
Sans oublier pourtant, sans oublier pourtant,
Les jeunes filles à canon…
Gare aux hélicoptères
Il y a des projecteurs sur le toit de l’édifice
Où le serrurier volant
A finit sa carrière
Gare aux hélicoptères

Le maire est dépassé
Sur son front une horloge
Une petite horloge sans agressivité
Comment faire pour convaincre le ministre à klaxon
Qu’il faut changer d’idée
Qu’il faudrait peut-être changer d’idée
Excusez-moi, il faudrait peut-être changer d’idée
Il faut changer d’idée

Il y a trop de militaires
C’est un cercle vicieux
C’est pourquoi je préfère
C’est un cercle vicieux

Kiss me baby, kiss me all night long

Bonus

J’avais il y a quelques temps déjà publié une chanson du bonhomme :
Play It Loud — 53


A quoi pensez vous ?