Indépendance cha-cha

Pas de commentaire
Le 08 juillet 2010 vers 9:09 dans Play It Loud

Cette semaine dans Libé la rubrique Grand Angle (les pénultièmes pages) est consacré aux Regards d’écrivains sur les indépendances africaines. Aujour’hui Alain Mabanckou, écrivain consacre son papier à une chanson : Indépendance cha-cha :

En 1960, Grand Kallé et son groupe l’African Jazz se trouvaient à Bruxelles où allait avoir lieu la fameuse «Table ronde» pour l’indépendance du Congo Belge. Sa chanson naîtra alors d’une improvisation dictée par l’enthousiasme d’une émancipation tant attendue par les populations africaines. Indépendance cha-cha narre cet événement historique. Chantée en lingala, langue parlée dans les deux Congos, la chanson loue la victoire de l’indépendance et la réussite de la table ronde avec l’union de la plupart des partis politiques congolais de l’époque et de leaders charismatiques comme Patrice Lumumba, Moïse Tshombé ou encore Joseph Kasa-Vubu. Tous ces partis et ces hommes de premier plan s’étaient ainsi réunis en un «front commun» pour aboutir à l’émancipation de la nation congolaise. Les premières paroles immortalisent ainsi le moment historique : Nous avons obtenu l’indépendance / Nous voici enfin libres / A la Table ronde nous avons gagné / Vive l’indépendance que nous avons gagnée.

J’adore cette chanson, je l’adorais même avant de connaitre son histoire, voici donc une bonne raison de l’écouter encore :

Joseph Kabasele & African JazzIndépendance chachacha (1960)

Bonus

Et je vous rappelle pendant que j’y suis :
Une chanson ça sert à faire l’amour ou la révolution.


A quoi pensez vous ?