Courrier — 27

Pas de commentaire
Le 29 octobre 2007 vers 16:16 dans Courrier

Killing me softly.
Le constamment étonnant DB est toujours prompt à partager ces coups de cœur qu’il résume souvent par un ‘c’est pas mal’ lourd de sens, quand d’autres, que je ne nommerais pas, se contentent de ‘Mouais’ ou de ‘C’est nul’.
Bref dans un mail daté de vendredi l’inlassablement sémillant DB me fait part de son coup de cœur, coup de coude de l’automne :

Un nouvel album d’Alpha à l’automne est toujours de bon augure : l’hiver sera long et froid.
Car un album d’Alpha, ça ne s’écoute pas dans n’importe quelles conditions. Seulement en fin d’après-midi, lorsqu’il fait encore jour, plus exactement à l’heure où l’on voit les premières voitures allumer leurs phares. Les nuages doivent être omniprésents et très bas (pas plus de 50m d’altitude). Mais l’atmosphère ne doit pas être humide pour autant. En fait, un temps gris, sec et froid est absolument nécessaire. La température extérieure doit avoisiner les cinq degrés. On peut l’écouter en voiture mais l’idéal est en marchant, dehors, pour pouvoir sentir le froid et cette légère odeur de feu de cheminée qui règne dans l’air. Alors on peut profiter pleinement de la voix de Wendy Stubbs, des quelques notes de piano, des nappes de synthés et de cordes.
Vu le nombre de cd qu’on peut trouver en occas’ chez Gibert depuis plusieurs semaines (alors qu’il sort dans quelques jours), nul doute que les critiques ne seront pas bonnes dans la presse. Sans doute une écoute au mauvais moment, au mauvais endroit…

Je n’aurais dit mieux et d’ailleurs je partage pleinement son avis, Alpha (que certains hérétiques qu’ils sont, osent qualifier de mous) c’est juste de la bombe, de la douceur, c’est ‘sweet’…


A quoi pensez vous ?