Posts Tagged ‘geek’

De tout partout

Le 24 juil 2010 — par sy!
dans A Complete Waste Of Time

Je viens de me rendre compte que je peux blogger de tout partout grâce à l’application WordPress pour BB, ok dit comme ça, ça fait clairement spam publicitaire auto-publier. En plus visiblement je peux même géolocalisé mes posts. C’est dingue ce qu’on fait maintenant, comme dit ma grand mère. Oui je suis un enfant qui découvre un nouveau jouet dont je vais me lasser aussi vite que je me enthousiasmé…
Je me demande surtout à quoi ça sert ?
Honnêtement je ne sais pas… Mais je peux le faire alors bon…

Posted with WordPress for BlackBerry.

Erreur 403 : forbidden

Le 24 juil 2010 — par sy!
dans Une Histoire

Depuis hier après midi, je peste, je râle, je fulmine, je maugrée, je jure, j’invective, j’en rage comme si j’avais reçu un dictionnaire de synonymes de plus de mille pages à travers la gueule, enfin le visage, la tête, la face, la figure, le portrait, le minois, etc. Et franchement cela fait extrêmement mal donc mon courroux était à la hauteur de la douleur, bien que celle-ci fusse imaginaire, ma colère ne l’était pas.
Que c’est il donc passé qui a déclenché mon ire la plus terrible, vous demandez vous fébrilement derrière ou devant votre ordinateur, le suspense est tellement insoutenable, que moi-même j’en tremble. Revenons en arrière, nous sommes hier, si vous lisez cet article demain nous somme avant-hier, si vous lisez… Faisons simple, nous sommes vendredi après midi en été, il fait beau. Alors que je surfe sur les internets, je me dis : tiens si j’allais voir mon blog, il est tellement beau que j’aime passer de longues minutes à le contempler. Oui, je suis un esthète.
Bref, je tape l’adresse dans la barre du même nom et au lieu d’arriver sur l’habituel hachurage qui a fait ma réputation et qui a fait saigner quelques paires d’yeux, j’arrive sur une page totalement blanche, un blanc immaculé, virginal simplement entaché de ces quelques mots : Forbidden. Le serveur a compris la requête, mais refuse de la satisfaire. Quoi, mais c’est impossible ? Mon site est à mon image : il satisfait toutes les requêtes même les plus humiliantes, il n’a pas de moral, il n’a pas d’état d’âme, on lui demande quelque chose et hop il satisfait, c’est aussi simple que ça.
Évidemment j’ai fait ce que quiconque aurait fait à ma place j’ai été sur Twitter pour me plaindre et faire connaitre au monde entier la nouvelle

Heu je rêve ou OVH is dead ? Mon site est ‘Forbidden’ ! WTW ?!
[Fri Jul 23 2010 12:56:32 (Paris, Madrid (heure d'été)) via web].

Ensuite j’ai pensé très fort du mal d’OVH, si vous ne savez pas ce qu’est Ovh, vous ne devez pas comprendre grand-chose depuis trois lignes, Ovh est mon hébergeur, là où mon site est stocké sur de beaux serveurs dans de belles salles blanches (ceci était un message de Francis pédagogue). Puis j’ai repris mes esprits et j’ai été sur le site de d’Ovh pour y lire qu’il y avait effectivement un incident : Le serveur a planté quand nous avons voulu changer un disque défectueux. J’avoue j’ai ris, j’ai été touché, et limite heureux de voir que ce genre de désagréments n’arrive pas qu’à moi. J’ai donc été très vite sur Twitter pour rassurer le monde entier :

je me réponds à moi même ben oui : « Le serveur a planté quand nous avons voulu changer un disque défectueux. » #schizo #geek
[Fri Jul 23 2010 12:57:51 (Paris, Madrid (heure d'été)) via web].

Le temps passe, je me réjouis d’être en week-end et ce matin je vais voir si, enfin, ils ont remis un disque dur qui fonctionne, ce qui ne me semble pas être une opération extraordinaire depuis l’invention du hot-plug. Et là toujours la même page blanche, toujours le même message. La colère montait en moi, Mais ce n’est pas possible ! Il ne faut pas douze ans pour changer un disque dur, c’est incroyable d’être aussi nul ils pourraient bosser dans ma boite tellement ils sont nuls (NDL’A : C’est la colère qui me faisait parler évidemment, je n’en pense pas un mot, l’entreprise qui m’emploie est un modèle pour toute les Dsi tant au niveau technique que dans les process). Je m’apprêtais à envoyer un mail rageur comparant leur service technique à un vulgaire hébergeur de france.fr, quand une petite ligne à attirer mon attention : Service Suspendu : sylvainbarraux.net / Motif : non renouvellement. Ha oui, maintenant qu’on en parle effectivement je me disais bien que j’avais oublié quelque chose mais je ne savais plus quoi, j’ai oublié de payer et donc de renouveler mon hébergement. Ooups !
Évidemment j’ai fait ce que quiconque aurait fait à ma place j’ai été sur Twitter pour prévenir le monde entier

J’ai dis du mal d’OVH alors que c’est moi qui ai oublié de renouveler mon hébergement, Ich bin a fail !
[about 1 hour ago via Chromed Bird].

Puis j’ai sorti ma carte bleue sans broncher et la tête base j’ai payé, mais bon gaffe à toi Ovh, parce qu’effectivement là c’était ma faute, et encore pas tant que ça, mais bon ce n’est pas une excuse et quand on n’est pas capable de changer des disques dur défectueux hein ! Et ben hein ! Je me comprends…

Je suis partout.

Le 29 avr 2010 — par sy!
dans Mon avis m'intéresse

La nouvelle mode, c’est les outils qui ne servent à rien mais qui sont survendus grâce à leur prétendu modernité, le futur ce n’est plus demain c’est aujourd’hui (dans certains cas c’était hier), les applications du futur, c’est tellement 1990’s comme concept, Puisque demain c’est l’an deux mille.
Vous n’en rêviez pas, on vous le vendra quand même.
Une des pires c’est la géolocalisation, c’est-à-dire communiquer en temps réel sa position et la donner au monde entier via internet, qui meurt d’envie de savoir que vous êtes au Pizza Hut®© de Levallois Perret ou au Celio®© de Tourcoing… Le rêve des maris jaloux, des employeurs suspicieux, des stalkers, un monde parfait où nous sommes notre propre Big-Brother, on ne se surveille même pas les uns, les autres, on s’auto-surveille. On imaginait les hommes du futur avec des puces implantées par des états totalitaires ; finalement nous sommes des esclaves volontaires de multinationales, volontaires à notre propre asservissement à la machine, au réseau, et à son interface tangible, le téléphone, pardon l’Iphone®©, l’ordinateur, un Dell®© ou un Hp®©… Nous sommes réduits à être des données personnelles que les marchands s’échangent comme des images Panini®©. Et nous en sommes fiers, comme des soubrettes soumises, totalement masochistes clamant sur tous les toits :
« Regardez-moi !
Je suis plus asservi que toi, moi j’ai plus de followers, moi j’ai le dernier Androïd®©, moi avec mes Converses®© aux pieds quand je vais chez Colette®© je me sens bien, moi je mets mon statut à jour toutes les dix minutes, moi tu vois partout où je suis, parfois même avant que j’y sois, moi je suis partout, moi je suis sur tous les réseaux car je veux être LE réseau, je veux être Moi®© ».

1. Boulevard Jules Ferry – Paris
2. Cimetière du Père Lachaise – Paris
3. Place de l’Hôtel de Ville – Paris

Bien entendu, on peut sauter sur sa chaise comme un cabri en disant « Géolocalisation ! Géolocalisation ! Géolocalisation ! » Mais cela n’aboutit à rien et cela ne signifie rien.

Adsl blues.

Le 01 mar 2010 — par sy!
dans A Complete Waste Of Time

Je suis triste. Je me prends la tête entre les mains je ne sais pas comment continuer, ce qui explique mon absence sur ce blog depuis quelque temps.
Un peu d’explication. Comme vous le savez sans doute j’ai déménagé à Paris (si vous ne le savez pas c’est sans doute que c’est la première fois que vous venez ici alors je vous renvoie au début de ce blog c’est-à-dire le lundi 17 mai 2004, ou pour faire simple ou pour les plus pressés à Mon déménagement m’intéresse), le précédent locataire qui occupait l’appartement que j’occupe actuellement enfin que je loue l’équivalent du budget nourriture d’une famille de smicards pour deux mois (sic), n’avait pas de téléphone, c’est-à-dire pas internet (mais comment faisait-il ? Cela reste pour moi un mystère, c’est comme imaginer des gens sans téléphone portable ! Noon ça n’existe plus des gens comme ça ! I CAN’T BELIEVE IT !). Donc j’ai dû demander la re-construction de ma ligne puis la migration de ma ligne puis l’activation de ma ligne… Déjà j’imaginais mille galères, des heures perdues au téléphone en essayant de me faire comprendre par un hotlineur certes sympathique mais totalement borné et aux limites de l’incompétence, j’avais économisé plus de deux cent euros pour palier l’excessive dépense des numéros surtaxés, sorte de radio payante, on écoute de la musique vingt minutes et on paie pour ça*. Je prévoyais de raconter chaque étape, consciencieusement, une à une sur ce blog, qui m’aurait servi de défouloir, où j’aurais pu cracher ma colère ma hargne et sans doute même mon esprit de vengeance (et évidemment mon courroux, coucou). Et au lieu de ça le constat est amer, mon FAI a changé mon modem gratuitement (enfin mon routeur ou ma box comme ils disent, toujours enclin à inventer de nouveaux concepts) et en moins de quinze jours m’a donné, enfin presque, Internet à la maison, il ne m’aura suffit que d’un seul coup de téléphone à la hotline payé par celle-ci qui plus est, pour obtenir tout cela.
Si on ne peut plus faire confiance aux hotlines des fournisseurs d’accès Internet à qui peut on faire confiance, question d’autant plus d’actualité que les élections approchent.
Voilà pourquoi je suis désemparé, triste et désespéré, je voulais raconter sur le net comment je n’avais pas accès au net et au lieu de ça non seulement j’y ai accès, et ce avec un bon débit en plus, mais en plus je me rends compte que je n’ai rien à y raconter…
Ma neufbox ma tuer.

*Samedi lors d’une soirée alcoolisé à coups de Savagnin, une idée nous est venue : afin de mieux rentabiliser ces temps d’attente : « l’attente interactive » où l’on pourrait répondre à des sondages, faire des jeux « pour jouer au Sudoku pendant votre attente tapez 1 ». Ce qui donnerait des résultats intéressants « Merci de ne pas m’aider tout de suite je n’ai pas fini mon sudoku»… Ok ce n’est peut-être pas une si bonne idée que ça mais on a des excuses, on avait bu et ce n’est pas ma faute ce n’est pas moi qui ai eu l’idée mais je ne donne pas les noms, par respect pour DG, FF, AP, BB & Alain Bauer. Et en plus d’avoir bu, on était saouls.

A Complete Waste Of Time — 66

Le 31 jan 2010 — par sy!
dans A Complete Waste Of Time

I’m not (so) addict.

Depuis deux semaines j’ai un peu diminué le temps que je consacre habituellement aux internets, je ne réponds plus aux mails, je ne twittes quasiment plus, je vais voir facebook que deux à trois fois par jour, je ne poste plus rien sur mon bloug, je ne lis plus mes flux rss, je ne télécharge plus de séries, je ne surf plus sur Youporn, heu non le dernier point je ne l’ai jamais fait ce serait mal moralement, et l’avant dernier point non plus d’ailleurs, ça serait mal pénalement.
Forcément les gens s’interrogent et les nombreux témoignages que je reçois quotidiennement l’attestent :

  • « Mon très cher sy! Es-tu encore en vie ? » Francis Le B.F.
  • « Ecrire un mail ça t‘écorcherait la gueule et les mains du con? » Dom G.
  • « Moi chercher mari, moi trop envie toi depuis moi voir toi sur ordinateur » Tatiana W.
  • « Bien qu’en total désaccord sur la forme et le fond avec l’intervention de Dom G. je partage son analyse et appelle à la destruction de l’Internet » Arno P.
  • « La vérité sur le salaire des cadres » Le Point.
  • « Reviens ! » Eric G.
  • « On a eu ta peau wannabe, gnark ! tu ne sera jamais influent !!! Die sy! Die ! » L’internet influent.

Je me dois donc de vous expliquer afin que mes nombreux fans et autres stalkers qui m’accompagnent chaque jour et sans qui je ne serais rien, soient rassurés. D’une part je n’ai pas encore les internets dans ce qui me sert de domicile, certes j’empreinte parfois via mon portable le réseau Wifi de mon voisin que j’imagine gentil mais ça se déconnecte tout le temps, le débit est pourri, mon voisin est nul si c’est pour mettre à disposition un wifi comme ça autant ne rien faire.
Une autre explication est que de part mon activité salariée je suis amené à mettre à disposition de mon précieux temps à la société qui a la gentillesse et l’inconscience de me rétribuer, j’essaie de leur expliquer qu’ils pourraient très bien continuer à me verser ce qu’ils appellent salaire (et que j’appelle aumône) tout en n’attendant de moi que je sois simplement présent une à deux heures par semaine pour dire bonjour et faire des bisous au filles du bureau d’en face, mais étrangement ils sont assez réfractaire à cette idée, chose que je ne m’explique pas. Bref à cause de problèmes de réplications de contrôleur de domaine qui empêchent des groupes politiques d’objets de s’appliquer à l’ouverture de session et bloquent tout scripts utilisateurs entres autres (je ne comprends pas le moindre mot de cette phrase), je n’ai pas eu beaucoup de temps à moi. Alors quand j’ai du temps, je ne l’utilise pas pour surfer mais pour me déplacer comme un automobiliste, me nourrir comme un humain, me faire câliner comme un amoureux.
Le plus étrange c’est que ça ne me manque pas vraiment de ne plus avoir les yeux rivé sur des timelines. Fatalement, je ne sais rien de l’Ipad, je n’ai pas vu la dernière vidéo virale qui buzz, je ne sais pas qui est dans la ferme story, mais j’imagine que Lefebvre à encore dit n’importe quoi, et que Sarkozy est encore président, je ne sais rien des hypes, des scandales, des potins, j’ignore tout des liens qui tournent, je ne connais pas les derniers lolcats, je n’ai pas vu Apocalypse Now mais je peux lire Au cœur des ténèbres, je ne l’ai pas lu, on ne m’a pas dit que c’était bien.
Malheureusement le problème est que je n’ai même pas raconté le formidable, et le mot est faible, concert d’Arnaud Fleurent Didier, et là-dessus par contre je suis impardonnable.

PS : l’image qui illustre ce post est un peu racoleuse et gratuite j’en conviens parfaitement mais comme il y a longtemps que je n’ai rien posté sur mon bloug, le sexe, le porno, les images de l’acte de reproduction de l’être humain en général, en d’autre terme ‘L’érotisme de qualité’ (aka l’E-2k-Li-T) sont très payant pour ce qui est du trafic…
Je vais en mettre une seconde au cas où quand même, ne me remercier pas, c’est très égoïste en fait.

Une Histoire — 22

Le 20 août 2009 — par sy!
dans Une Histoire

NDE.

Apres avoir passé plus d’une demi heure dans une surface de vente que l’on nomme vulgairement supermarché, à peine remis de cette expérience, les produits frais bien calés dans le frigidaire, je me suis bien calé au fond de mon siège, devant les écrans de mon ordinateur, derrière mon bureau, dessous une ampoule et fatalement dessus le tapis, oui je sais cette description était dispensable, mais c’est pour bien faire comprendre que j’étais un peu sans dessus dessous, du moins plus qu’on pourrait le croire mais moins que je n’allais l’être.
J’allume une cigarette pendant que passent des petits rectangles bleus, une petite musique me souhaite la bienvenue, des choses se passent sur les écrans, j’ai chaud, je bois un peu d’eau et j’attends. Mon ordinateur est comme moi, il n’est pas du matin, il aime démarrer en douceur, moi le matin je me réveille, m’étire et au bout de cinq bonnes minutes je tends le bras pour mettre mes lunettes puis regarde l’heure, lui c’est pareil, il se réveille, baille un peu, se retourne & semble dire « attends encore cinq minutes tu vois bien que je ne suis pas entièrement démarrer, on a le temps non ? », mon ordinateur n’est pas du matin même quand il est dix huit heures.
Du coup moi je l’attends patiemment, en jetant un œil à Libé, en fumant, en rangeant des bricoles qui trainent et je l’attends parce que je n’ai pas le choix. En général c’est la notification de nouveaux messages, sorte de wowowwo, qui m’indique qu’il est fin prêt pour de nouvelles aventures numériques dans les mondes virtuels (cliché inside). Aujourd’hui pas un son, rien. Avez-vous allumé vos enceintes ? évidemment j’en entendu son ‘bonjour’ ! Je vérifie les connexions, tout semble ok, mais pourtant pas de Net, pas de sortie, je suis isolé (en plus d’être poétique c’est aussi le terme technique c’est assez classe je trouve). J’ai chaud. Pas de panique ce n’est rien.
Avez-vous éteint puis allumé votre routeur ? Heu…
Avez-vous éteint puis allumé votre ordinateur ? Mais c’est-à-dire que…
Avez-vous éteint puis allumé votre part feu ? Argh !
Avez-vous éteint puis allumé votre ampoule basse consommation équivalente à une 75 W ? Avez-vous éteint puis allumé votre machine à laver… votre télévision… Word… Photoshop… Avez-vous copier-coller quelque chose, répondez !!! AVEZ-VOUS FAIT QUELQUE CHOSE !!!!
Et toi, tu peux faire quelque chose !!!!! Ça fait deux heures que je n’ai plus internet je vais devenir fou, ma vie en dépend !!!!
Respirer… le nez… la bouche… le nez… la bouche… le nez… la bouche
Ce n’est rien, tout va bien, pas de quoi paniquer, cela peut arriver, j’ai chaud, mais tout reviendra à la normale il n’y a pas de raison… D’accord ma box se synchronise mais elle ne se connecte pas, quoi de plus naturel ?

Ici normalement tout un paragraphe technique disponible sur demande, avec procédures et explications et explosion joie d’avoir un voisin qui ne protège pas son wifi.

Deux heures plus tard alors que je n’y croyais plus vraiment, que je commençais à devenir fou, que je j’envisageais la possibilité de manger mes propres excréments comme une bête sauvage, de dormir à même le sol à le recherche de fraicheur mais aussi de mes repères, de devoir mettre fin à mes jours, alors que je n’étais plus moi-même, plus capable d’articuler la moindre pensé cohérente, je l’ai entendu d’abord j’ai cru à une hallucination, je voulais tellement l’entendre pourtant c’était lui, le clic qui m’indique que non seulement je suis synchronisé mais connecté, cela m’a été confirmé quelques secondes plus tard par le wowowow mailesque…
Elle était revenu ma connexion, elle était là, elle était belle, elle était bonne.
Depuis je suis devant mes écrans à demi nu, lançant des pings à tout va, faisant des tests de débit, c’est beau une connexion la nuit, c’est dieu qui a inventé le retour de ping, rien n’est plus beau. Je repense à ces trois heures passées sans connexion loin du monde, loin de l’humanité, je pense que je viens de vivre les pires trois heures de toute ma vie, un jour je le raconterais à mes petits enfants imaginaires, et je vois déjà la terreur et la peur dans leur regard.

A Complete Waste Of Time — 50

Le 18 juin 2009 — par sy!
dans A Complete Waste Of Time

iLose.
Je pensais avoir tout bon, il m’arrivait même d’être content de moi, je pensais avoir quelques signes ostentatoires de réussite : j’ai un travail, j’ai des amis, une vie sociale satisfaisante, un niveau culturel moyen plus, un appartement bien chauffé, un blog que j’auto-héberge, un nom de domaine à mon nom (sérieusement ça c’est super la classe quand même), j’ai une platine vinyle et des vinyles, et même des collectors, j’ai une voiture toute ronde parce que c’est la mode, j’ai un dual core à double écran, une offre triple play avec hdd, un cinq point un, je comprends le web deux point zero, à trente quatre ans je m’habille toujours comme si j’en avais vingt de moins avec juste un plus gros budget t-shirts, mes meubles sont suédois, ma musique anglaise, mon lit king sinze, ma bouffe chinoise, mon café équitable & mes cigarettes cancérigènes.
Bref je pensais tout avoir.
Je souriais heureux aux vents.

Mais voilà je n’ai pas d’iPhone, donc en plus de ne pas être hype, in, dans le buzz, j’ai raté ma vie.
J’ai un Sony Ericsson tout simple, tout naze, rouge en plus, sans intérêt & sans internet, sans écran qui se tacte (il n’est pas tactile), sans dos arrondi. Je suis nul, je n’ai pas d’iPhone, je ne peux pas… Je ne peux pas… heu… qu’est ce que je ne peux pas faire ?
Je suis un peu perdu je vais penser tout haut si ça ne vous dérange pas…
Alors : téléphoner, check ! ça c’est bon ; les sms & mms check ! ; les mp3 pour quand je marche ok aussi check !; aller sur internet partout tout le temps bon je m’en fous un peu mais je pourrais si je voulais ; check donc ; prendre des photos qui servent à rien, check ! heu…
Heu…
Je passe moins d’une heure pas mois au téléphone, j’envoie des mails avec mon ordinateur, je ne télécharge pas des applications payantes trop cool parce ce que je ne suis pas cool, j’utilise l’explorateur de fichiers pour gérer mes mp3, j’ai un forfait qui coute moitié moins cher que le plus petit forfais iPhonique, mon téléphone lui-même coute moitié moins cher que le téléphone à la pomme.
Ha !!! Si j’ai trouvé je ne peux pas dépenser plus pour rien, mince alors, moi qui voulais justement travailler plus pour gagner plus, pour dépenser plus pour refaire partir l’économie, ça tombe mal. Je suis en train de mettre en péril les plans de relance du gouvernement, ça me fend le cœur, je paupérise à moi tout seul des millions d’actionnaires d’opérateurs téléphonique…
Punaise ! En plus d’avoir raté ma vie je suis un salaud.
Et merde.

A Complete Waste Of Time — 38

Le 07 avr 2009 — par sy!
dans A Complete Waste Of Time

Yesterday’s Jam.
Afin d’optimiser au mieux la vie au sein de l’It Crowd de Reynholm Industries, il convient de respecter ces quelques règles, qui sont plus que des recommandations mais une véritable manière de penser, un vrai style de vie, pour optimiser et upgrader le savoir vivre ensemble, le savoir travailler ensemble, dans le respect des valeurs humaines, respect de soi et des autres…
Evidement le côté ‘règlement’ a un aspect coercitif et infantilisant mais afin qu’il soit respecter par tous l’écrit est la meilleure solution car les paroles s’envolent comme les feuilles des platanes dans une cours d’école quand vient l’automne et le temps de la rentrée, mais les écrits restent, imprimés sur une feuille vingt et un, vingt neuf sept, quatre vint grammes, qui finira certes à la poubelle, mais qu’importe car même là les écrits resteront.
Voici donc le quelques règles, même si je préfère le terme de conseil pour que s’établisse une relation de confiance pour construire une collaboration motivante…


Régle N°1
Have you tried turning it off and on again ?
Régle N°2
Is it definitely plugged in ?
(…)
Régle N°10
Tout ce qui ne marche pas est de la faute des prédécesseurs.
Régle N°11
Si vous soulevez un problème, il devient votre problème.
Régle N°12
Les problèmes des autres sont vos problèmes.
Régle N°14
Il y a toujours plus urgent que vos problèmes urgents.
Régle N°15
Si vous avez un problème, c’est que c’est vous le problème.
Régle N°16
Dans l’absolu, il n’y a pas de problème.
Et son corolaire : Dans l’openspace, personne ne vous entendra crier.
Régle N°17
Tant que cela marche, on ne touche à rien.
it’s not broken don’t fix it

Pas de régle 13, ça porte malheur.

Evidemment c’est un work-in-progress qui est amené à se développer avec slide, camemberts et statistiques… suite aux différentes réunions que nous ne manqueront pas d’organiser d’ici la fin de l’année, pour ce faire je vous propose la création d’un groupe de travail qui aura pour mission de chapeauter le comité de pilotage dans le cadre de ce projet, de plus une cellule de réflexion sera chargée de nous proposer un planning opérationnel et définitif avec des dates provisoires. Merci de revenir vers eux au plus vite afin de communiquer vos dates de disponibilité dans les mois à venir, ce projet étant prioritaire la deadline est le 15 novembre 2017 vers dix sept heures, évidemment nous pourront repousser tout ça le cas échéant…