Posts Tagged ‘Dominique A’

So hard to beat.

Le 14 avr 2012 — par sy!
dans Play It Loud

Entendu cette semaine sur un podcast du Mouv’ Dominique A reprenant une nouvelle fois Teenage Kicks des Undertones, avec toujours la même énergie.
Il y a longtemps, j’ai aimé cette chanson à la premiere écoute, & je l’aime toujours alors que je ne suis plus vraiment concerné. Je suis loin des émois de l’adolescence, je suis un grand, je suis un adulte parait-il même, je suis réfléchis, je suis mûr et bientôt blet sans doute, mais comment se faire une raison et refuser de ‘Get teenage kicks right through the night‘.
Malgré l’age qui avance invariablement, les émotions restent intacts, toujours les mêmes, le même boum-boum dans la poitrine qui rend sourd au reste du monde.
Alors tournons le dos à ce que nous devrions être, portons des masques comme autant d’anonymes pour faire bonne figure puisque tout est question d’image et laissons aller aux sentiments…



Dominique ATeenage Kicks
Live au Mouv’ (2012)


A voir également
 : Le coup de pied des mauvais enfants.

Tu savais que Papa il écoutait Manset ?

Le 18 juil 2010 — par sy!
dans Play It Loud

Vous le savez sans doute si vous suivez mon blog/twitter/facebook etc… (oui je sais c’est mal de spammer) mais samedi dernier j’ai été voir Dominique A.
Pour être honnête je ne l’aime plus trop, le Dom ces derniers disques m’ennuyaient un peu…
En fait je devrais dire m’ennuyait car ce concert m’a totalement réconcilié avec le bonhomme et je suis plongé avec délectation dans La Matière/La Musique, que j’avais pourtant acheté, par habitude, mais que j’avais peu écouté, ok pas écouté du tout…

Tout ça pour dire qu’il m’est arrivé quelque chose de rare : un morceau m’a mis une claque !
Un morceau où à la première écoute j’ai eu des frissons, ce morceau c’est ‘Manset’, il n’est pas sur l’album mais sur un e.p. en vente uniquement au concert… La première fois que je l’ai entendu c’était donc samedi soir en live, dans une sublime version… Ils sont rares les chanteurs qui racontent des histoires, en général c’est plutôt de la poésie de collégien Comme je t’aime d’amour / alors que toi tu ne penses qu’au boulghour. Une histoire en chanson, c’est comme une nouvelle : des personnages, une situation et une chute. Pour y arriver certains s’étalent sur un album, on parlera alors d’album concept, d’autres comme Dominique A ont besoin de moins de cinq minutes. Dans cette chanson, par exemple, tout y est : du décor C’est un grand pavillon au milieu d’une impasse, aux personnages le héros, ses sœurs, sa mère et son père et des liens qui unis ou désunis ceux-ci. L’histoire est racontée en creux, grâce à un simple repas de famille…


Dominique AManset (2009)
E.P. Kick Peplum

C’est un grand pavillon au milieu d’une impasse
Il n’y est pas venu depuis quelques années
Ses sœurs sont déjà là et ses craintes levées
Des fois à se revoir on se dit que tout passe
Et sa mère est heureuse et c’est là l’essentiel
Et la table déborde et tout à l’air léger
Les je t’en veux d’hier meurent dans la bouteille
Finalement se revoir c’était une bonne idée
Ça ne l’était pas faut dire quand Papa était l
à
Finalement c’est lui qui l’a dit il fallait
Que quelqu’un se dévoue et la main sur son bras
Sa mère le reprend et lui dit s’il te plait
Mais dès lors tout déboule par à coups gentiment
Et les fois où mais si rappelle-toi…
D’anciennes guerres des nerfs tombent mortes du toit
Et la musique l’horreur ! Tu te souviens Maman ?
Il ne supportait pas sauf quand c’était Manset.
Tu savais que Papa il écoutait Manset ?
Il se passait les disques que tu avais laissés,
Ça ne m’étonne pas de lui qu’il t’en ait pas parlé
Il imagine son père qui écoute Lumières
Mais ça ne marche pas, l’un et l’autre sont loin
Il pense ça fait longtemps je r’écouterai demain
Et relève les yeux
Et regarde sa mère…

Bonus

Un autre grand raconteur d’histoire en chanson : Thomas Fersen.
à lire & à écouter sur Le Comité des Oranges

C’est dur en crachant d’éteindre un feu

Le 10 juil 2010 — par sy!
dans J'ai Tout Vu

Dominique A @ Glaz’art Plage – Paris

Bonus

Représentation picturale — 51

Le 29 mar 2008 — par sy!
dans Représentation picturale

Un dessin sans café.

Dédicace de l’excellent Guillaume Long, pour ‘Dominique A – Texte Illustrés’, en attendant ‘La Cellule’ chez Kstr…
Et puis comme c’est samedi et comme j’aime m’autocélébré, et me faire des cadeaux tout en couleur ou presque (avec le soutien financier d’un bulot):



Jaune : Bile Noire 10×10 – Atrabile
Noir : Monsieur Gainsbourg revisited (en vinyl)
Mauve : Bon ça c’est juste Magic rpm, mais il était dans la pile.
Bleu : Catalogue 08 – Atrabile
Blanc : Dominique A, Texte Illustrés, Collectif — Edition Charette
Gris : Christophe Hittinger, Jamestown — The Hoochie Coochie
Gris Foncé : Alain Bashung – Bleu Pétrole
Orange : Ibn Al Rabin, Le crime de Guivéa — Atrabile
Et puis aussi des chemises belles qui font mal aux yeux, mais pas de celui qui les portent… & quelques underweare (who cares)
Et puis Lundi je me plongerais dans le moyen âge puisque c’est ça…
Et c’est déjà pas mal.