Toute la categorie ‘Play It Loud’

Play It Loud — 62

Le 30 Déc 2009 — par sy!
dans Play It Loud

Nick rules.(again & again).
Cette année j’ai beaucoup hésité à perpétuer la tradition de choisir mes disques de l’année, non pas que je n’ai pas écouté de musique, mais je me suis plus ou moins déconnecté de l’actualité musicale. La recherche de la nouveauté à tout prix, les nouveaux sons qui ressemblent aux sons d’il y a vingt ans ne m’intéresse plus comme avant. Les XXX albums de l’année oui pourquoi pas, de toutes façons, l’année prochaine tout le monde les aura oublié, qui se souvient encore de l’album de l’année dernière ? Du coup ça fonctionne bien les XXX. Mais bon, les traditions sont les traditions (again). Voici donc les disques dont je me souviens, ceux que j’ai écouté, ceux que je ré-écouterais, ceux que j’ai acheté pour de vrai sur un support (ho ! mon dieu ça existe encore ?), pour la hype j’y renonce…
Évidemment j’en ai oublié, et je m’en mords déjà les doigts.
Attention ! Les chiffres sont seulement à titre indicatif pas d’ordre de préférence là dedans :


1. Jean Louis MuratLe Cours Ordinaires Des Choses
2. La Ballade Of Lady & Bird : A Project By Keren Ann Zeidel & Bardi Johannsson
3. Ed Harcourt Roulette Russe
4. Benjamin BiolayLa Superbe
5. Saint EtienneFox Base Beta (et toutes les rééditions surtout)
6. Erik ArnaudC’est pas l’enfer
7. Ian BrownMy Way
8. Serge GainsbourgAnna (intégrale)

Pour la chanson de l’année, là c’est incontestable, non ce n’est pas la France Culture d’Arnaud Fleurent Didier (aka l’homme au trois prénom), mais bien Où vont les cons ? par Bikini Machine, avec en plus un clip très très bath, comme disent les jeunes.

A l’Ouest !

Play It Loud — 61

Le 24 Nov 2009 — par sy!
dans Play It Loud

Chorégraphie salariale.
Casque
Depuis ma mutation/promotion/punition
(rayez les mentions inutiles)
je n’ai plus d’enceinte car je n’ai plus vraiment de bureau
la pièce pas le meuble
alors je fais comme tout le monde
j’écoute de la musique au casque
c’est moins commode
l’expression pas le meuble
mais cela isole mieux et permet de doucement rêvasser,
de se laisser glisser dans un monde intérieur,
ou le son devient la bo des événements environnants
étrangement l’openspace prendre une autre forme
les encravatés ont l’air de zombies avec des dossiers sous le bras
cherchant du regard leur prochaine victime
et les filles de la com ont l’air de danser au ralenti
(les garçons de la com ça n’existe pas)
virevoltantes, sautillantes et toujours rieuses
(évidemment elles font de la com)
elles créent un ballet, un chassé croiser avec les assistances
seules les filles des ressources humaine semblent les regarder d’un mauvais œil
elles semblent plus attiré par les zombies en cravate
je monte doucement le son
à n’en plus entendre la sonnerie de mon téléphone ipénisé
et je me laisse griser par leur danse
des zombies courant au ralenti après des danseuses
le tout dans des volutes de cafés
je ferme les yeux
& me laisse glisser dans un rêve éveillé…

    Télécharger, si vous voulez

Play It Loud — 60

Le 26 Sep 2009 — par sy!
dans Play It Loud

Indécision.
Lu dans un mail ce matin à mon adresse :
Comme diraient les gentils gens de Tanger : Oui, peut-être…
Je n’aurais pas dit mieux, du coup je tourne en rond, laissant parfois échapper un ‘argh’, ‘mmmm’ et autres sons étranges.


On sera amené à se revoir

allons, allons un petit effort

ça c’est Paris pas cher

fallait bien que ça arrive


Oui

peut-être
ou plutôt non
je ne sais pas, j’ai pas fait attention
Oui
peut-être
ou plutôt non

je ne sais pas, je jouais avec des phonèmes…

    Télécharger, si vous voulez

Bonus DVD.

Depuis quelques mois ma sonnerie de téléphone portable non iphonisé, est d’ailleurs cette chanson que j’ai édité pour que ça ‘péte’ bien…
Vous aussi soyez sy! chez vous :

    Télécharger, si vous voulez

Play It Loud — 59

Le 06 Sep 2009 — par sy!
dans Play It Loud

Sans moi.
Ça va.

Je ne sais par quel mystère d’exploration de mes disques durs, je me suis aperçu que j’avais des albums entiers qui m’étaient inconnus, envoyés par des amis, ‘tiens tu devrais écouter ça’, téléchargés sur des blogs, accumulés, empilés, sans tri, sans rien, en vrac dans un dossier ‘à écouter’, certains encore sous forme d’archives, parfois je tombe dessus et je me dis oui j’écouterais ça quand j’aurais le temps, un jour, quand je serais vieux, plus tard, quand je serais malade, quand je n’aurais plus de place, quand je ferais du tri, enfin on verra…
C’est dimanche et il n’y a rien à faire contre ça. Aujourd’hui je ne suis pas malade, je n’ai pas vraiment le temps, j’ai plein de choses à faire, plein de détails à régler, plein d’idées à mettre en forme, plein de pensés à chasser, alors le répertoire ‘à écouter’ fourni un excellent prétexte, pour ne pas faire, ne pas régler, ne pas mettre en forme, ne pas chasser…
Passés quelques morceaux dispensables, le même flot continue de la même soupe, de l’eau tiède, ni désaltérant ni plaisant, le vide commençait à envahir mes oreilles. Puis par le bonheur hasardeux de la fonction ‘Mode aléatoire de la liste’, tout commence doucement comme caressant, puis le texte arrive pas vraiment chanté, pas vraiment dit, et doucement la caresse se transforme en claque… Une claque salutaire, une claque teinté de jalousie, mais une claque juste, léchée, je ne m’en remettrais pas ce soir.

Je vis ma vie, ça va…

Evidement Paypal est ouvert le dimanche à la joie ou tristesse, je ne sais pas, de mon banquier. Du coup dans deux/trois jours, je recevrais les deux albums de Mendelson qui me manque. Oui c’est de Mendelson dont il s’agit ici. Les plus anciens de mes amis rappelleront à mon bon souvenir qu’en 1997, sur un compil des inrocks (1), les même Mendelson m’avaient déjà mis la même claque avec leur Je ne veux pas mourir. Plus de dix ans déjà et finalement rien ne change… Comment dis-je déjà ?
___________________________________________
(1) Une des meilleures jugez plutôt : The Verve, Portishead, Björk, Cornershop, Stereolab, Silvain Vanot, Alpha, Robert Wyatt, Craig Armstrong…

Play It Loud — 58

Le 26 Août 2009 — par sy!
dans Play It Loud

Es isch als gäbs mich nüme me.
Je commande un coca light
Je ne pense à rien
Je ne te regarde plus
Je vois juste ta jambe
Dépassant de la table
Couverte par cette robe légère
Celle que j’ai trouvé si jolie tout à l’heure
Je rallume une cigarette
Je ne sais plus la combientième
J’ai arrêté de compter
Quand j’ai ouvert mon deuxième paquet
J’aurais besoin de prendre de la hauteur
Etre ailleurs
Je te regarde, tu regardes ailleurs
C’est comme si je n’existais pas
Plus rien n’existe
Je ne me soucie pas si ça blesse
Nous ne disons rien
Tu joues avec ta cuillère
Tu ne souris plus
Je bois un coca light
J’aurais du prendre quelque chose de plus fort

Play It Loud — 57

Le 04 Août 2009 — par sy!
dans Play It Loud

The original strand.
Birdie - Triple Echo
Petite pause dans les stratégies, je traiterais les boucles de rappel plus tard, moi-même j’en viens à ne plus comprendre vraiment ce que je dis, je remplace, je fusionne. Stop, petite pause et c’est l’été.
En terrasse, prenant le soleil, j’écoute les oiseaux (facile je sais), leur faux airs de John Brion, tout est au ralenti, rien n’est effort, je compte les absences, tout est déserté, le temps s’étire, je fais de même, jamais vraiment réveillé, il sera bientôt l’heure de planifier, de conduire des camions, de se perdre dans des rues inconnues, pour le moment j’observe de grandes étendues, des vallons, des arbres, des champs, la verdure, le gris c’était hier, c’est demain, aujourd’hui l’absence de vie sur des kilomètres, fermer un peu les yeux, se laisser un peu, rêvasser avant le retour à la réalité…

Play It Loud — 56.2

Le 23 Mai 2009 — par sy!
dans Compilation, Play It Loud

Bostella 2009 (2/2).
down
Choses promises, la compil DOWN pour être en petite forme pendant au moins une heure, dix neuf minutes et seize secondes, ce qui est beaucoup de nos jours, à écouter et à savourer chez vous :

1 Rachid Taha / Ecoute Moi Camarade
2 Dominique A / Exit
3 Tortoise / Whitewater
4 Unkle / When Things Explode
5 Massive Attack / Unfinished Sympathy
6 Lou Reed / Oh Jim
7 Dusty Springfield / I Think It’s Going To Rain Today
8 Al Green / How Can You Mend A Broken Heart
9 Janis Jopplins / Summertime
10 Nina Simone / Strange Fruit
11 Christophe / Comme Un Interdit
12 Pavement / Infinite Spark
13 Spiritualized / Borrowed Your Gun
14 Sébastien Tellier / Fantino
15 Alain Bashung / Bijou, Bijou
16 Galt Mcdermot / Golden Apple Pt.2
17 Joy Division / She’s Lost Control
18 Franz Liszt / Consolation No.3

Avec la participation par ordre alphabétique (entre parenthèses le nombre de morceaux) du formidable Arno P. (2), de la visionnaire Astrid G. (1), l’éternellement distingué David B. (2), de l’insatiable Dom G. (2), de l’élégante Hélène M. (1), des instantanés Isabelle R & Raphael G. (3), du funky June. (2), du révolutionnaire Nico J. (1), du géopoliticien Rodolphe B. (1) du sportif de combat Rota C. (1), du débordé Steven LH. (1), du narcissique Sy! (1), et de l’intrigant Tom P.(2). Qu’ils en soient remerciés ici, et pardon à ceux dont je n’ai pas pu mettre l’ensemble de leur choix, mais quatre vingt minutes c’est quatre vingt minutes me rappelait avant hier le Capitaine évidence, qui a tendance à se répéter. Vous noterez que deux groupes de deux personnes ont choisi le même morceau, ce qui relativement incroyable…
Vous pouvez chercher qui a mis quoi, mais même moi qui ai les réponses, je n’y arrive pas…

Téléchargeable en cliquant sur ‘Téléchargeable‘, avec un art-work qui donne la solution aux devinettes, en une fois (.zip/192 kbps mp3/110 mb/79 minutes), maintenant et pendant un mois. Et à écouter à fond pour faire croire à vos amis et à vos voisins que vous aussi vous avez du gout mais que vous êtes un peu déprimés quand même !

Play It Loud — 56.1

Le 22 Mai 2009 — par sy!
dans Compilation, Play It Loud

Bostella 2009 (1/2).

Choses promises, la compil UP pour être de bonne humeur pendant au moins une heure, dix sept minutes et cinquante six secondes, ce qui est beaucoup de nos jours, à écouter et à savourer chez vous :

Sugarhill Gang / Rapper’s Delight
Tha Avalanches / Frontier Psychiatrist
M.O.P. / Ante Up
Gérard Baste / Bis Bis
Stereo Total / Nationale 7
April March / Attention Cherie
Canned Heat / Going Up & The Country
Black Lips / Christmas In Baghdad
Question Mark & The Mysterians / 96 Tears
The Who / I’m Free
Sly And The Family Stones / Everyday People
Marvin Gaye / God Is Love
Jungle Telegraph / Mardi Grass Bb
Getatchew Mekuria & The Ex / Musicawi Silt
Betty Harris / Mean Man
Curtis Mayfield / Move On Up
The Upsetters / A Live Injection
Les Têtes Raides / Je Voudrais Pas Crever
Noir Désir / Les Ecorchés
Killers / Mr. Brightside
Twisted Sister / We’re Not Gonna Take It
The Dodos / Horny Hippies
Fredo Viola / Risa
Van She / Kelly (Breakbot Remix)

Avec la participation par ordre alphabétique (entre parenthèses le nombre de morceaux) de l’excellent Arno P. (2), de l’écrangénique Astrid G. (2), du toujours classieux David B. (2), de l’indispensable Dom G. (2), du jeune Fab F. (1), des plus blougeurs fumeurs Isabelle R & Raphael G. (3), du maoïste June. (2), de la jolie Nathalie M. (1), du lettré Nico J. (1), de l’international Rota C. (2), du bretonnisant Steven LH. (1), de l’égotique Sy! (2), du bo-Parlhoteur Sylvain F.(1) et du chapeauté Tom P.(2). Qu’ils en soient remerciés ici, et pardon à ceux dont je n’ai pas pu mettre l’ensemble de leur choix, mais quatre vingt minutes c’est quatre vingt minutes me rappelait encore hier le Capitaine évidence.
Vous pouvez chercher qui a mis quoi, mais même moi qui ai les réponses, je n’y arrive pas…

Téléchargeable en cliquant sur ‘Téléchargeable‘, avec un art-work qui donne la solution aux devinettes, en une fois (.zip/192 kbps mp3/107 mb/79 minutes), maintenant et pendant un mois. Et à écouter à fond pour faire croire à vos amis et à vos voisins que vous aussi vous avez du gout !

Play It Loud — 55

Le 03 Mai 2009 — par sy!
dans Play It Loud

Les Fondamentaux.
Nos nuits sont comme nos jours
nos jours sont comme nos semaines
nos semaines sont des résumés de nos vies
comme tourner en rond
répéter les mêmes choses
se confondre encore
retomber sans cesse
quid de l’expérience ?
tout à déjà été vécu
tout est dit
reste l’alternance
tomber, se relever
hey !
ne reste que la dance
montons le sons
plus fort encore
et dansons !
comme si nous ne savions faire que ça…

Si un espagnophone passe par ici, une traduction de l’adaptation est méga welcome.
________________________________________________
Petit ajout grace au polyglote quadrilingue DG :
Não é espanhol, é português!
Et même du brésilien. Je comprends pas tout

A tous les … maintenant on y va
Vous allez apprendre à danser la bostella
Tous en tempo (en rythme), tous ensemble
En contenant la tristesse, vous serez en joie

A tous les … maintenant on y va
Vous allez apprendre à danser la bostella
ça commence par la joie, soudain ça part pas là
Et vous oublierez tous vos problèmes

Et cette melancolie, aujourd’hui l’amertume,
… sans joie
… l’aventure
Ils m’ont pris tout mon argent
J’ai perdu mon amante
Je travaille le jour entier,
et à la fin il ne me reste rien

Y a que la joie qui compte….
… danser une bostella
Tous en tempo (en rythme), tous en file
En contenant la tristesse, vous serez en joie

A tous les … maintenant on y va
Vous allez apprendre à danser la bostella
ça commence par la joie, soudain ça part pas là
Et vous oublierez tous vos problèmes

Et cette melancolie, aujourd’hui l’amertume,
… sans joie
… l’aventure
Pourquoi Paula ne fait pas attention à moi ?
Une fille que j’aime tellement ?
Et à l’écooooooooole ?
Je ne me tape que des zééééééroos oooooohhhh

Y a que la joie qui compte….
… danser une bostella
Tous en tempo (en rythme), tous en file
En contenant la tristesse, vous serez en joie

A tous les … maintenant on y va
Vous allez apprendre à danser la bostella
Tous en tempo (en rythme), tous en file
En contenant la tristesse, vous serez en joie
Tous en tempo (en rythme), tous en file
En contenant la tristesse, vous serez en joie

Play It Loud — 54

Le 27 Avr 2009 — par sy!
dans Play It Loud

Frère de Er. (2)


Je m’aime, c’est acquis pour tout un tas de paquet de raisons que ma modestie naturelle et la peur de la redondance m’interdit de lister ici. Mais j’aime aussi les gens et les gens me le rendent bien, souvent quand je me promène incognito, des inconnu(e)s m’arrêtent dans la rue pour me dire « Waouh mais comment fais-tu pour tant aimer les gens ? Merci pour tout cet amour !« , Ce n’est rien, c’est tout naturel, j’ai tant reçu c’est normal que je donne autant, bref quand Wassy, dans les commentaires, me dit :

Dommage que je n’arrive pas à inclure un morceau de musique dans les commentaires blogger car il y avait une chanson du regretté Odeurs qui illustrait parfaitement ce post : « Que je m’aime! » dans 1980 NoSex!.

Je ne pouvais pas rester insensible à cet appel, et tel un Bernard Kouchner je me devais de réagir et d’intervenir, oui je pratique le droit d’ingérence sur mon propre bloug, au nom d’une morale de l’urgence, au nom de la déclaration universelle des droits de l’homme de 1948 ! Le morceau est donc en écoute ci-dessous :

En bonus la vidéo assez drôle il faut l’avouer.

3/912345...Last