Toute la categorie ‘Mon avis m’intéresse’

Mon Avis m’Intérésse — 53

Le 24 Sep 2008 — par sy!
dans Mon avis m'intéresse

PQR.
Hier j’ai lu dans l’excellent et toujours objectif Est Républicain (même depuis le départ de Pierre Taribot) :


Les médias Mentent
Quelle formidable légende : On ne vous raconte pas d’histoire voici la banderole…, comment dire ? J’hésite pour décrire ce que cela m’évoque : entre le degré zéro du journalisme ou alors un fanzine d’adolescent, l’ironie est évidente, genre ‘les médias mentent mais pas nous, la preuve en image’. C’est intéressant de voir l’incompréhension croissante des journalistes vis-à-vis des vrais gens (berk !), Mais comment osent-ils nous remettre en cause, pire douter de notre objectivé et de notre travail, nous sommes des journalistes professionnels la preuve on a une carte qui le prouve, z’avez une carte vous ? Non ! Alors hein !. Pourtant il y a un vrai décalage, lémédia ne raconte plus les faits mais les font, ils sont l’histoire, alors à longueur de pages, de flash, coule un débit d’eau croupis, loin de tout ancrage dans le réel, le réel ça n’existe plus vraiment, en fait le réel, la vraie vie des vrai il y a Jean Pierre Pernaut qui s’en occupe le midi à treize heure, alors forcement, ils ne veulent pas faire doublon…

Mon avis m’intérésse — 52

Le 18 Août 2008 — par sy!
dans Mon avis m'intéresse

Cellophane flowers of yellow and green.
« Album art survived from the LP to the CD, but… if that becomes obsolete then I guess album art won’t exist. I think it would be a big loss.« 
Sir Peter Blake

Mon avis m’intéresse — 51.2

Le 08 Avr 2008 — par sy!
dans Mon avis m'intéresse

Les oiseaux du point du jour.
La semaine dernière je disais ici même, ce que certains ont pris pour une blague calendaire, à quel point je n’avais plus honte d’assumer mes sentiments concernant deux choses a) Wes Anderson & b) Johanna Seban… Et ce matin, ce soir en vérité mais ce matin a plus de classe, ce matin donc en découvrant les Inrocks du jour je m’aperçois de deux choses, d’abord ils ont mis mon tableau préféré en une, certes ça fait peur mais qu’est ce que c’est beau et puissant, et ensuite, et surtout en lisant la fameuse chronique ‘On Connaît La Chanson’ (ou OCLC pour ceux qui pressé), je tombe sur ces doux mots de la définitivement douce Johanna :

A ceux qui n’ont pas encore embarqué à bord du bouleversant Darjeeiing Limited, on conseillera deux choses : et d’une, cesser illico la lecture de ce présent article, et de deux, annuler ses projets pour la soirée et courir voir le film de Wes Anderson. Parce qu’A bord du DarjeelingLimited, on n’exagère pas, est ce qu’il est convenu d’appeler un film qui tue tout…

Haaaaaaa !!! J’ai envoyé des mails de demande en mariage pour moins que ça… Si je n’étais pas déjà sur un nuage, je m’envolerais ! En plus d’être impeccable en matière de musique voilà que Johanna, oui désormais je ne l’appelle plus que ‘Johanna’, je ne sais pas encore si je dois oser le simple ‘Jo’, bref maintenant c’est aussi en cinéma qu’elle devient prestigieuse… Je ne serais pas déjà liquide, je fondrais et mon cœur de chocolat recouvrirait le miel de ces mots…
(je vous l’accorde le miel et le chocolat ça ne va pas superbement bien ensemble, mais bon on est pouet ou pas)

inrocks

Mon avis m’intéresse — 51

Le 01 Avr 2008 — par sy!
dans Mon avis m'intéresse

Aneboda.
La semaine dernière, je faisais part via un courrier électronique, à quelques amis triés sur le volet, de la grave prise de décision lourde de conséquences, quant à mes gouts cinématographiques:

Merci de rajouter à la liste des griefs à mon encontre, qu’à partir de ce jour je déclare officiellement que Wes Anderson est mon Paul Thomas Anderson.
[NDR : En effet, un certain A.P.23. est un Paul Thomas Andersoniste]
En effet après avoir visionné son nouveau film Dimanche, La Famille Tenenbaum Lundi, La vie aquatique Jeudi & Rushmore pas plus tard qu’hier, il faut comme le disait un poète haute-saonois ‘se rendre compte à l’évidence’ que le cinéma de mon Anderson est juste merveilleux, j’entends déjà les rires convenues des parisiens et autres snobs de tout bord qui aimaient déjà Luke avant la naissance Oren, et qui n’aiment rien d’autre que détester le mainstream de l’underground mondial, mais je me ris de ces quolibets, et même si j’imagine déjà leur réponse à base comme d’habitude de mots mis bout à bout cherchant à former des phrases je balais tout ça d’un revers de main…
Et tel un acteur perdu dans un magasin de café, je répondrais ‘quand est-ce qu’on mange’ ou quelque chose du genre…

Aujourd’hui, c’est à la face du monde, qui n’attendait que ça, que j’ai décidé de révéler une autre grande décision, ou prise de conscience appelez ça comme vous voulez… J’ai en effet décidé assumer publiquement certains sentiments, que je ne saurais retenir en moi plus longtemps. Voilà, je suis amoureux de Johanna Seban. C’est dit. Ce n’était pas si difficile. Je me sens libéré, soulagé… A vrai dire je ne sais pas vraiment à quoi elle ressemble, ni quel âge elle a, si elle est sympa, idiote, belle, moche, grosse, mince, unijambiste, blonde, rousse, myope… Je ne connais d’elle que ces papiers dans les Inrockuptibles, de plus elle est, si j’en crois l’ours, la coordinatrice des pages musiques de l’hebdo. Elle signe parfois le ‘on connaît la chanson’, une sorte d’éditorial, de rubrique air du temps (!?!). C’est grâce, ou à cause c’est selon, à (de) ça que j’ai développé une vive attirance pour sa personne. Son dernier ‘OCLC’ portait sur les compils qu’adolescents nous faisions sur des casettes ferro chrono 90, je m’en souviens d’un également où elle évoquait sa tristesse de voir que les disques qu’elle aimait ne rencontrait que des ‘succès d’estime’… C’était d’ailleurs les mêmes disques que j’aimais, oui souvent avec la douce mademoiselle Seban nous sommes d’accord, je vous l’accorde c’est plus souvent moi qui suis d’accord avec elle que l’inverse, mais quelle importance ?
Pour parler souvent de musique avec mes camarades, je sais à quel point ce genre de discussion ennuie les filles (presque autant que le foot), généralement elles décrochent dès qu’elles entendent la simple phrase «C’est incroyable, t’as vu c’est quoi l’album du mois de Magic, rpm !?!», à croire que ça ne les intéresse pas de savoir qui de Liverpool ou de Manchester est la ville qui a enfanté les meilleurs groupes. — Pour info et n’en déplaise à l’habituellement inattaquable DB, c’est Manchester —, en plus les filles c’est bête (mais souvent c’est belles quand même), elles comprennent rien quand on fait des compils de pure ‘LoveSong’ pour elles, elles croient juste que c’est parce qu’on a rien de mieux à faire et qu’il nous restait des cd-r .Elles confondent la guitare & le ukulélé, Cousteau & le commandant, les verts & Saint Etienne… Mais Johanna, elle n’est pas comme ça, elle sait le sens d’une ‘LoveSong’, elle aussi elle fait des compils pour ses amoureux, elle sait alterner des mélodies délicates nappées de violons avec la sauvagerie d’une guitare hors du temps, le tout entremêlé avec des ritournelles que l’on sifflera toute la journée. Elle aussi elle hésite sur le ‘Comment bien ranger ses disques’, d’ailleurs elle prépare une chronique dessus, elle aussi elle écoute de la musique au casque, juste pour le plaisir à trois heures de l’après-midi, elle aussi elle danse seule en faisant la vaisselle sur ses morceaux préférés, elle aussi elle peut être ému aux larmes par une simple voix & une guitare… Johanna, elle a la classe, ça se voit, ça se lit… Bref Johanna, j’t’kiff !

Now I can feel so high, I can’ t believe it
Since you stole my heart, I can’t believe it
Since you stole my heart
Think I’m in overdrive

    Venus – Pop Song

Mon avis m’intéresse — 50

Le 01 Avr 2008 — par sy!
dans Mon avis m'intéresse

Caractéristique, avantage, preuve.
Lu en pied d’un mail, une pub auto-ajoutée :
Dites-lui « Je t’aime » en direct sur Windows Live Messenger.
L’amour n’est plus qu’un argument commercial comme un autre, comme l’efficacité, le rapport qualité/prix… Quel argumentaire… Il ne manque que le satisfait ou remboursé, dommage que cela soit gratuit… Il n’y a plus de limites, il n’y a plus de sacré, il n’y a plus d’intimité, tout appartient désormais aux marchants du temple…
Dites-lui « Va te faire foutre » en direct sur Windows Live Messenger.
Dites « Va te faire foutre » en direct sur Windows Live Messenger.
Dites « Va te faire foutre » à Windows Live Messenger.

Mon avis m’intéresse — 49

Le 02 Mar 2008 — par sy!
dans Mon avis m'intéresse

Billy.

Nos chambres d’adolescents ressemblaient à la fin à l’arrière boutique d’un magasin d’antiquités, où nos jouets délaissées côtoyaient nos figurines Star Wars et nos Lagarde et Michard. Souvent nous les avons laissées tel quel prenant en partant simplement nos disques & quelques livres. Puis nos studios sont devenus trop petits, pleines d’étagères pleine de livres, nous avons déménagé pour des appartements plus grands, que nous avons encore rempli. Nous nous sommes mis en couple multipliant ainsi par deux les petits riens qui forment le grand tout de nos possessions, ‘nos choses’. Nous avons déménagé encore pour des maisons avec encore plus de pièces, plus d’espace, plus d’étagères…
Désormais la discothèque est devenue une bibliothèque : on y empile les chansons non écoutées comme on y range sur d’autres étagères les livres que l’on n’a pas lus, même si des bouquins on en voyait encore la tranche, ils restaient réellement disponibles à chaque instant où nos yeux se portaient sur eux. On peut difficilement dire ça de nos banques de sons dématérialisées qu’on ne peut jamais parcourir d’un seul regard, et d’autant moins qu’elles grandissent presque chaque jour. Et puis on pourra bien dire des disques classés dans ‘C:\Mes Documents\Ma Musique\’ ce que pérorent ces touristes qui sont partis deux semaines au club Med : « j’ai FAIT l’Egypte en mai et j’ai FAIT le Laos en septembre ».
Il faudrait transformer nos agglomérats disparates en bibliothèque d’Alexandrie, bruler tout pour repartir à zéro, pour recommencer, brulons tout ! Formatons tout !
(Gloire à DG pour quelques lignes que j’ai honteusement spoliées)

Mon avis m’intéresse — 48

Le 21 Jan 2008 — par sy!
dans Mon avis m'intéresse

Artmedia.
Très bon état des lieux du cinéma français lors des Guignols (canal+), ce vendredi :
« Y’a pas de gros problèmes avec le cinéma français juste quelques soucis comme par exemple le scénario & les acteurs.
L’an passé on a eu Ne le dis à personne, Je crois que je l’aime, Je vais bien ne t’en fais pas. Cette année on a continué dans l’originale :
Je mange bien mais je dors mal avec Clovis Cornillac & Audrey Tautou
Mets un pull fait pas chaud avec Audrey Tautou & Clovis Cornillac
Je vais bien mais tu t’en fous une comédie Audrey Tautou & Clovis Cornillac
et bien sur le cultissime Je crois que je l’aime mais t’en fais pas je le dis à personne avec Audrey Tautou & Clovis Cornillac…
La crise de la trentaine c’est un sujet important la preuve on a fait 50 films dessus… »
On pourrait également noter qu’en général c’est toujours les mêmes professions, journalistes, éditeurs… que c’est filmé dans deux arrondissements de Paris, avec des appartements dont le loyer avoisine le PIB de la Tanzanie, et qu’en plus c’est un pathétique chanteur de la nouvelle nouvelle scène française qui chante le générique de fin, étrangement souvent le fils d’un réalisateur connu (surtout dans les 70’s). Et là je ne parle que des aspects visibles, de la surface, car si on commence sérieusement à regarder les scénarios, l’énervement replacera vite l’affliction.
Sinon le prochain Burton sort mercredi, mais je dis ça comme ça…

Mon avis m’intéresse — 47

Le 05 Nov 2007 — par sy!
dans Mon avis m'intéresse

Copycat.
Ils n’ont pas de pain ? Qu’ils mangent de la brioche !
Il n’y a plus de pétrole ? Qu’ils fassent de la bicyclette !
Chaque probleme à ses solutions.

Mon avis m’intéresse — 46

Le 03 Oct 2007 — par sy!
dans Mon avis m'intéresse

Deux couleurs : Noir.
Ibn Al Rabin
Une somme, 1120 pages, quasiment trois kilogrammes (à vu de bras)…
Le nouveau Ibn Al Rabin (c’est un pseudo), L’autre fin du monde, est tout simplement magnifique et même de toute beauté.
Je ne dévoilerais pas l’intrigue parce que où serait la surprise ?, disons simplement qu’il est question de l’amour, de la mort, de l’amour après la mort, de psy, d’aviateur, de maires… et de plein d’autres choses. Décliné en 26 chapitres, allant de A à Z, comme un tout comme un parcourt empruntant toute les lettres comme autant de possibilités, comme autant d’étapes d’une étrange relation…
Avec son dessin minimaliste caractéristique mais étrangement expressif, il réussi par une simple inclinaison de tête à transmettre l’émotion, les sentiments que ressentent les personnages. Une histoire touchante sans pathos qui bénéficie grâce à l’ample pagination d’un rythme lent mais jamais ennuyeux, car en plus c’est très, très drôle…
L'Autre Fin du Monde
IBN AL RABIN, L’autre fin du monde
Atrabile, Hors Collection / Réf : ATRL951 / ISBN : 978-2-940329-33-5 / 42 € (mais ça les vaut)

Mon avis m’intéresse — 45

Le 31 Juil 2007 — par sy!
dans Mon avis m'intéresse

2 Temps.
Premier temps.
Achetez, empruntrez, volez ce livre(1) (au choix ou les trois à la fois)

Ouvrez le livre, Lisez-le…
Une cassette de 1976, j’avais six ou sept ans…
Continuez…
Souriez, soyez émus et même touchés puis intrigués…

Second temps
Revenez ici-même et écoutez ceci :

Souriez et sentez vous un peu le cœur léger (ça n’arrive pas tout les jours), profitez-en pour écouter la chanson qui vous touche le plus & laissez vous aller.
_____________________________________________
(1) Peine perdue d’Alex Baladi
L’Association, Collection Mimolette, Volume 59
6 € / 40 pages / 978-2-84474-243-6

3/812345...Last