Toute la categorie ‘Mon avis m’intéresse’

0118 999 881 999 119 725 3

Le 15 Juin 2010 — par sy!
dans Mon avis m'intéresse

Tout comme la vie reprend toujours ses droits, la mort aussi ; une bonne nouvelle ne vient jamais seule, une mauvaise non plus.
En ce mois de juin, deux de mes marottes sont  de retour sur les ondes ! Good news everyones ! En effet deux de mes séries préférées redémarrent après une longue interruption : The It Crown (UK) & Futurama (US). Je ne vous ferais pas l’affront de vous expliquer ce que sont ces séries, de vous les pitcher, de vous les spoiler… Si vous ne connaissez pas vous devriez sans doute être plus curieux et sérieusement vous étiez où ces cinq dernières années ?

Et soudain alors que je sautille de joie dans mon appartement en caressant les dvd des saisons passées, et que je me réjouis de voir ces documentaires (oui plus que des séries, ce sont des documentaires, It Crowd sur ma vie de nerd en It, et Futurama sur le futur !) un voile de tristesse m’enrobe… Il faut dire aussi que je viens enfin de finir de regarder la saison deux de la seule nouvelle série d’humour française de ces dernières années (Kamelott est à part) Héros Corps, je me dois de vous l’avouer, j’ai beaucoup ri. Mais le problème est que si par malheur cela ne m’avait pas plu je n’avais absolument rien d’autre à me mettre sous la dent, le désert total. En France nous savons faire des séries policières (si si) c’est vrai qu’elles ressemblent toujours et plus que jamais à des séries est-allemandes ou elles se vautrent dans les clichés les plus éculés, mais en humour rien. Alors que franchement il y en a plein des humoristes, il n’y a qu’a regarder tout ceux qui essaient de nous faire rire via des web-séried sur Dailymotion, c’est vrai c’est rarement, voir même jamais drôle, ce ne sont que des menu best-of plagiat de Kaméralott, tournées avec les pieds et écrites avec… je n’ose l’imaginer. Mais il faut les comprendre aussi, ils ne sont pas habitués à faire de l’humour ce n’est pas dans la culture du pays, pourtant certains ont su se redresser et aller contre l’adversité d’un pays triste je pense à Tex, je pense à Bigard, je pense à tant d’autres dont les nom m’échappent à l’heure où j’écris ces lignes… Debout peuple de l’humour de France, lève toi et fait nous des séries bordel !

Je sais c’est triste…

Et n’oubliez jamais : Memory IS RAM!

Plus d’image, plus de son

Le 13 Juin 2010 — par sy!
dans J'ai Tout Lu, Mon avis m'intéresse

Lu dans les commentaires du dernier des blogs (Profitez-en, après celui là c’est fini) de Jean No

Une fois, il y a eu une panne dans mon Carrefour et j’ai vu le supermarché sans musique et sans lumière. Et d’un coup j’ai eu l’impression de voir la réalité, je me suis rendu compte que j’étais dans un entrepôt gigantesque, entouré de tonnes et de tonnes de denrées, quelque chose d’infiniment triste d’ailleurs, je ne saurais dire pourquoi.

L’article auquel il fait référence est tout simplement brillant, et je signe des deux mains (ce qui n’a pas de sens puisque je ne suis pas ambidextre) .

Sur quasiment le même sujet d’ailleurs, je ne résiste pas de vous faire part d’une réaction reçut par mail à
Le Direct Download : le cancer du pirate de Fabrice Epelboin (l’article pas la réaction) :

C’est pas mal mais c’est le point de vue un peu unilatéral d’un consommateur équitable.
Remplacez P2P par « bio » et DDL par « junk food » et voyez, ça devient limpide.
On parle beaucoup de distribution et de consommation dans cet article, mais assez peu de production et de capacité de financement, c’est dommage. La technologie n’est pourtant pas un modèle économique en soi, comme l’auteur le rappelle à juste titre.
Pourquoi les DDL ne pourraient pas être l’objet d’une nationalisation (voire socialisation si pour ne par heurter mes camarades anarcho-syndicalistes) plutôt que le terrain d’une énième « dérégulation marchande » ?
A l’inverse du scénario présenté en final de renaissance des majors dans un paradis d’externalisation (y.c. de la masse salariale), on peut aussi bien se mettre à rêver à un autre système : avec les DDL comme base infra-structurelle d’une sorte de « secteur public de la distribution numérique » avec un mécanisme d’abonnement individualisé (consommateurs, collectivités, assoc) qui redonnerait en l’occurrence une nouvelle vie aux idées de licence globale (pour simplifier : acquisition de droits d’usage « globaux » et non pas spécifiques, « l’économie d’échelle » faisant le reste). Les mannes de profit générées par les uploads rémunérés pourraient être rééquilibrées par un mécanisme de péréquation reversé à un organisme mutualiste et paritaire (grosse question politique subséquente de sa composition / représentation) dont l’objet serait le financement de la musique et autres productions audiovisuelles. On bouclerait légalement les rapports avec les « prestataires » (ici prolétarisés) en les contractualisant un minimum pour éviter les dérives (pwofitation) et même inventer (on a d’ailleurs une expertise française à faire valoir au niveau international) une… taxe…. assise sur les « revenus du numérique », sorte de TVAN avec « n » pour numérique. Qui rapporterait peut être plus que l’impôt sur la fortune ? Ouais, ça chiffrerait sans doute en milliards d’euros plutôt qu’en millions.
Je pense que l’Etat s’intéressera au problème de façon indirecte (Hadopi 3 anti-DDL n’étant pas sur le bureau des Assemblées qui se demandent ce que les musulmanes ont le droit de porter comme vêtement dans l’espace public). L’Etat viendra dire ho ho ho c’est quoi ce bordel quand les bulles de monnaie virtuelle commenceront à se réinjecter MASSIVEMENT dans l’économie réelle, via des nouveaux produits qu’on n’a peu de mal à imaginer : CETELEM et COFIDIS proposeront-ils avant la fin de l’été des crédits à la consommation libellé en « unités PayPal » ? Mais ça existe déjà, marginalement certes, mais quand même : je connais des geeks fondus de sites de poker où ils arnaquent sans scrupule n’importe qui à l’aide d’algorithmes basiques, qui sont déjà « millionnaires » en monnaie de singe numérique, ce qui leur permet de s’acheter n’importe quoi sur les sites de « radin »…. du dernier Angus & Julia Stone à une Audi A4 ?
L’auteur craint de se voir affubler l’étiquette de néocommuniste : je pense que je pourrais bien passer moi-même pour un cyber-maoïste. C’est peut-être bien de la Chine-Un-Pays-Deux-Internet qui montrera la Voie Pavée de Milles Bits, quand elle verra tout le fric qu’il y a à se faire et n’ayant pas un farouche défenseur invétéré du copyright.

Moi aussi je me vois bien en cyber-maoïste, même si je n’attends plus grand chose de l’état…

copy/paste

Le 19 Mai 2010 — par sy!
dans Mon avis m'intéresse

Je n’aime pas dire du mal des gens, car ce n’est pas gentil. C’est pourquoi je tiens publiquement à saluer le Centre national de danse contemporaine d’Angers & le Centre Pompidou pour  la bonne idée de l’affiche de la manifestation Vidéo Danse (danses du réel).

Pourquoi est-ce une bonne idée ? Car enfin ils ont trouvé la solution pour dépenser moins d’argent, plutôt que de faire appel à M/M qui sont hors de prix depuis qu’ils travaillent avec Bjork, ils ont demander au duo de graphiste Antoine + Manuel de réaliser une affiche à la manière de M/M. Malin n’est-ce pas, et nous on y voit que du feu…

Je suis partout.

Le 29 Avr 2010 — par sy!
dans Mon avis m'intéresse

La nouvelle mode, c’est les outils qui ne servent à rien mais qui sont survendus grâce à leur prétendu modernité, le futur ce n’est plus demain c’est aujourd’hui (dans certains cas c’était hier), les applications du futur, c’est tellement 1990’s comme concept, Puisque demain c’est l’an deux mille.
Vous n’en rêviez pas, on vous le vendra quand même.
Une des pires c’est la géolocalisation, c’est-à-dire communiquer en temps réel sa position et la donner au monde entier via internet, qui meurt d’envie de savoir que vous êtes au Pizza Hut®© de Levallois Perret ou au Celio®© de Tourcoing… Le rêve des maris jaloux, des employeurs suspicieux, des stalkers, un monde parfait où nous sommes notre propre Big-Brother, on ne se surveille même pas les uns, les autres, on s’auto-surveille. On imaginait les hommes du futur avec des puces implantées par des états totalitaires ; finalement nous sommes des esclaves volontaires de multinationales, volontaires à notre propre asservissement à la machine, au réseau, et à son interface tangible, le téléphone, pardon l’Iphone®©, l’ordinateur, un Dell®© ou un Hp®©… Nous sommes réduits à être des données personnelles que les marchands s’échangent comme des images Panini®©. Et nous en sommes fiers, comme des soubrettes soumises, totalement masochistes clamant sur tous les toits :
« Regardez-moi !
Je suis plus asservi que toi, moi j’ai plus de followers, moi j’ai le dernier Androïd®©, moi avec mes Converses®© aux pieds quand je vais chez Colette®© je me sens bien, moi je mets mon statut à jour toutes les dix minutes, moi tu vois partout où je suis, parfois même avant que j’y sois, moi je suis partout, moi je suis sur tous les réseaux car je veux être LE réseau, je veux être Moi®© ».

1. Boulevard Jules Ferry – Paris
2. Cimetière du Père Lachaise – Paris
3. Place de l’Hôtel de Ville – Paris

Bien entendu, on peut sauter sur sa chaise comme un cabri en disant « Géolocalisation ! Géolocalisation ! Géolocalisation ! » Mais cela n’aboutit à rien et cela ne signifie rien.

Mon Avis m’Intérésse — 59

Le 24 Juin 2009 — par sy!
dans Mon avis m'intéresse

Regardez longtemps et en détail cette image…
Michel reprend des pâtes – Sécurité routière
L’homme s’appelle Michel, il porte des lunettes, un polo rouge à rayures, il reprend des pates, le texte nous indique qu’elles sont à l’ail, et que Michel adore ça.

Quelqu’un a mangé avec lui, sans doute sa femme, Michel porte une alliance, mais cette personne ne reprend pas de pâtes, elle a quitté la table, elle est ailleurs, on ne sait pas où elle est, nous sommes seul avec Michel qui reprend des pâtes.

Sa femme, supposons que c’est avec elle que Michel mangeait, n’a pas totalement terminé son assiette il reste un peu de pâtes, elle n’a pas pris de fromage ni de désert, peut-être une entrée et juste des pâtes.

La montre de Michel nous indique qu’il est treize heures pile, peut-être que sa femme est allée regarder le journal de Jean Pierre Pernaut, on ne voit pas de télévision dans la cuisine juste un poste de radio.

Michel ne mange pas des pâtes parce qu’il est pauvre, parce qu’il a perdu son emploi, Michel n’a pas de problème d’argent, la plaquette de beurre nous indique que coté financier tout va bien pour Michel, qu’il peut mettre du beurre dans les pâtes comme d’autres en mettent dans les épinards.

Michel ne reprend pas vraiment des pâtes, il regarde plutôt le saladier pour voir dans quelle quantité il en reste, peut-être se dit-il qu’il n’en reste pas assez pour les mettre au frigidaire et finir le plat le soir, et plutôt que de les jeter mieux vaut qu’il se force un peu et qu’il termine le plat, il n’a pas besoin de se forcer beaucoup, c’est des pâtes à l’ail et Michel adore les pâtes à l’ail.

En fait si Michel reprend des pâtes ce n’est pas vraiment parce qu’il adore ça, mais c’est principalement parce qu’il est en vie, nous apprend le texte. S’il est en vie c’est grâce à (notre) conduite plus responsable, tout simplement.

En bas à droite, le slogan nous informe que c’est une publicité pour la sécurité routière. Elle nous indique que nous sommes tous responsables, c’est donc de notre faute si Michel mange des pâtes. A moins que cela ne soit grâce à nous.

Nous sommes tous responsables. Nous sommes tous coupables.

Nous avons sauvées douze mille personnes en six ans, soit environ cinq et demi par jour.

Désormais nous pouvons tous nous faire appeler Oskar.

Et nous pouvons reprendre des pâtes.

Mon Avis m’Intérésse — 58

Le 16 Mai 2009 — par sy!
dans Mon avis m'intéresse

La Voix du Peuple.

Bon ici ce n’est pas un bloug influent, je ne parle pas du buzz, je ne donne pas mon avis et pourtant il m’intéresse, mon avis. La semaine dernière tf1.fr faisait l’actu (uhuhu) surtout la rubrique tf1 & vous, une sorte de ‘médiateur’, de ‘votre avis nous intéresse’, parce qu’ils tentaient de se justifier sur l’affaire ‘un mail = une lettre avec AR’ (c’était une promo). En plus ils supprimaient des messages des internautes étant un poil trop cash, mais ça c’est un faux procès c’est leur site, ils font ce qu’ils veulent, ne confondons pas liberté d’expression et choix éditoriaux que diable !
Pourtant on le sait à Tf1, il ne sont ni de droite ni de gauche ils sont commerciales, ils ne veulent pas se couper d’une partie de leur cerveaux disponibles public, donc toutes les opinions peuvent s’exprimer…
La preuve encore avec cet avis d’internaute sans concession, qui ne mâche pas ses mots, qui argumente et donne un avis tranché, & pourtant ils l’ont publié, ils ont pris le risque de déplaire, qu’on le veuille ou non, cela s’appelle le courage…
Question bonus : qui est ce Raph1975 ? J’espère que ce n’est pas Raphaël Garrigos, journaliste de Libé et co-auteur avec Isabelle Roberts d’un livre sur Jean Pierre ‘dernier sabotier de France’ Pernaut (La bonne soupe) sinon il va y avoir encore de la lettre avec AR…

Mon Avis m’Intérésse — 57

Le 27 Mar 2009 — par sy!
dans Mon avis m'intéresse

Rock and roll will never die….
Il y a des chansons qui nous ont toujours accompagné, pas toujours en fait, mais on ne sait plus vraiment quand elles sont rentrées dans nos vies ou contraire dès la première écoute ce fut une claque et l’on pourrait citer qui, où, dans quelles circonstances elle a eu lieu, en tout cas une chose est sure depuis elles ne sont jamais ressorties de notre univers. On les a beaucoup écoutées déjà puis un peu moins puis plus du tout ou très occasionnellement, mais pourtant certains jours elles sont comme évidences, elles viennent titiller notre mémoire, devenant obsession monomaniaque, on a envie de n’écouter plus que celle là, comme si toutes les autres chansons n’existaient pas, n’avaient jamais existé, n’avaient été qu’un détail. En marchant dans les couloirs, ou enserré dans sa veste on se surprend encore à l’entonner. A peine terminer on pense déjà aux premières mesures qui nous redonnerons des frissons dans quelque secondes… On connait chaque mot, chaque accord, chaque respiration, on sait quand se fera l’arrivée de la batterie au centième de seconde près, on est capable d’entendre au fond les deux petits accord de violons que personne n’entend, parfois le texte n’est pas toujours d’une grande qualité littéraire pourtant il tape juste, les bons mots sur les bons accords, certains les trouverais emplis de guimauve ou au contraire d’une noirceur extrême, mais qu’importe, c’est notre chanson, notre b.o, notre o.s.t, chacun pourrait en citer deux, trois, dix, trente, pourtant elles sont incontrôlables ce n’est pas la chanson d’un évènement, ce n’est pas « quand je suis… j’écoute…« , elles surgissent de nulle part, nous entourent, nous enivrent…
Ne plus rien faire d’autre, juste écouter.
Monter un peu le son à chaque écoute, jusqu’à ce que ce ‘play it lound’ ai tout son sens.
Fermer les yeux et savourer, se perdre dans les notes, se perdre dans les mots, avoir la musique autour de soi, être dans la musique autour de soi, se retirer du monde…


Je ne dirais pas quelle chanson m’accompagne aujourd’hui parce que c’est vraiment trop facile.

Mon Avis m’Intérésse — 56

Le 29 Nov 2008 — par sy!
dans Mon avis m'intéresse

Du pain (sans jeu).
Comme vous le savez sans doute, j’aime beaucoup de choses, c’est la vie on aime des choses, on a des passions, des coups de cœur inexplicables bref parmi les choses que j’aime il y a le pain, je pourrais vous parlez des heures de baguettes, de batards et autres miches mais ce n’est pas le propos aujourd’hui, mais si vous le souhaitez, j’ai une conférence toute prête avec un très beau PowerPoint et une utilisation audacieuse du paperboard, que je suis prêt à faire sur demande (Tarif : nous consulter). Bref, ce matin alors que je tartinais du beurre salé sur une croustillante baguette sortie quelques heures plus tôt du four du boulanger d’en face de chez moi (folie de complément du nom), je pensais en moi-même « What a wonderful baguette ! Bénis soient les boulangers… et les boulangères, mais mon dieu en fait la boulangère est la femme du boulanger ou par extension la vendeuse mais jamais la faiseuse de pain » Et oui, soudain une évidence dramatique m’apparaissait, je voyais pour la première fois de ma vie la vérité nue…
Je ne connais pas de boulangère confectionneuse de pain, dans ma vie déjà si longue je n’en ai jamais rencontré, jamais même entendu parler d’une boulangère qui ne se cantonne pas à être le jouet sexuel de son boulanger de mari… Pourtant dans ce monde où les femmes demandent l’égalité dont trop longtemps elles ont été privées, seraient-elles rebutées à l’idée de se lever à quatre heures du matin pour aller mettre au four cette pâte encore molle que leurs mains douces et sensuelles auront tout d’abord pétrie avec dextérité et amour et un savoir faire hors du commun ? Je ne peux pas le croire. Bien sur certains objecteront que depuis la démocratisation des machines à pain individuelles, ce sont souvent les femmes qui font le pain, je répondrais simplement qu’à la maison malheureusement ce sont les femmes qui s’occupent de tout ce qui se passe dans la cuisine, machine à pain inclus, mais que pour autant cela ne fait pas d’elles des boulangères pas plus que de préparer le repas trois fois par jours, trois cent soixante cinq jours par an ne font pas d’elles des cuisinière, pas plus qu’elles ne sont blanchisseuses, techniciennes de surface ou plongeuses…
Pourquoi dans ce monde dit moderne, les boulangères ne font pas le pain mais se contentent-elles de le vendre, j’entends déjà d’ici les pouffements graveleux et moqueurs de certains lecteurs dont je me passerais bien (des pouffements pas des lecteurs, vu le peu d’audience que j’ai, je ne peux pas me permettre de me mettre à dos un des mes quatre lecteurs), pouffement dus à des tentatives de jeux mots plus ou moins réussi en essayant d’associer dans la même phrase miche et boulangère voir même pour les plus audacieux baguettes et four. Cessons là ces jeux puérils qui desservent notre propos qui occultent une vérité que certains ne veulent pas voir en face : pourquoi les filles ne sont pas boulangers ?
Que font les féministes à ce propos ? Rien !
Et les chiennes de garde ? Rien ! Rien !
Et les hommes et les femmes politiques ? Rien ! Rien ! Rien !
Il y a des femmes astronautes, ministres, première secrétaire du PS, routiers… Pourquoi n’y aurait-il pas de femmes vraiment boulangères ?
Ceci est désormais mon combat, je ne dis pas qu’il est plus juste ou meilleur que d’autres, je dis simplement que voici ma cause et que je n’aurais de cesse tant qu’il me restera un souffle de vie que de tout faire pour lutter contre cette injustice… Rejoignez moi et ensemble bâtissons un monde où les femmes fabriquent nos baguettes, un monde plus équitable, un monde d’amour, de respect, de partage, en un mot, quatre en fait : un monde de pain !

Mon Avis m’Intérésse — 55

Le 11 Nov 2008 — par sy!
dans Mon avis m'intéresse

Imberbe.
Depuis quelques jours on ne peut pas allumer la radio sans tomber sur le fameux rapport sur le trop de commémorations qui tue la commémoration, (onze Novembre oblige), évidemment les esprits chagrins parleront d’écran de fumée voir même de gesticulation, sans doute des gauchistes sans cœur comme il en existe malheureusement tant dans ce pays.
Pourtant une solution existe, elle a été formulé en 1970 par l’artiste « global » poète (?) Robert Filliou, sa proposition est connue sous le nom de Commemor :

PROCLAMATION D’INTENTION
En vue de :
– sceller par un seul acte puissant la réconciliation européenne
– créer un précédent qui s’étendra un jour à tous les continents
– honorer véritablement la mémoire des victimes des Guerres Mondiales du XX ème siècle
– rappeler aux générations futures la futilité et l’obscénité meurtrière de tous les nationalismes
– accomplir le jumelage définitif villes d’Europe et de ses villages
– transformer le style pompier et revanchard que nous a légué l’histoire en une expression neuve et généreuse de notre destin

IL EST SOLENNELLEMENT PROPOSE AUX PEUPLES EUROPÉENS D’ECHANGER LEURS MONUMENTS AUX MORTS RESPECTIFS

A cet effet, la création d’une Commission Mixte d’Echange de Monuments aux Morts (COMMEMOR) est suggérée, dont les activités s’accompagneront d’un recueillement sobre et de nobles réjouissances

QUANT AUX PAYS QUI, DE NOS JOURS, SONGENT A LA GUERRE, ILS POURRAIENT ECHANGER LEURS MONUMENTS AUX MORTS AVANT ET AU LIEU DE SE LA FAIRE
(…)

Extrait de Stadt Aacher Neue Galerie in Alten Kurhaus Commemor Juli — Dezember 1970

Mon Avis m’Intérésse — 54

Le 24 Sep 2008 — par sy!
dans Mon avis m'intéresse

DRM

Aujourd’hui j’ai lu :

Anthony a 22 ans et vient de comparaître devant le tribunal de Saint-Etienne (Loire) pour avoir illégalement téléchargé plus de 1 200 films et jeux vidéo, pour alimenter sa collection personnelle (…) Indulgent, le tribunal de Saint-Etienne a condamné Anthony à 5 000 euros d’amende avec sursis.

Alors si je sors ma calculette, avec une habile division, je constate que ça fait environ 4,20 € par film, sachant qu’une place de ciné est quasiment à 9 €, un dvd souvent à plus de 15 €, j’en arrive à cette conclusion affolante : oui le P2P est ‘rentable’ et que se faire prendre pas la police (partoutjusticenullepart) n’est au final pas si couteux que ça à condition évidemment d’avoir télécharger vraiment plein de films afin d’avoir un bon seuil de rentabilité évidemment… Mais évidemment télécharger c’est mal, je ne l’ai jamais fait moi-même car berk rien que l’idée me dégoute, car on sait comment ça se passe on commence par télécharger un film sur internet puis on vole des pommes dans les Super U et les Intermarchés, et c’est l’escalade on dérobe des machines à laver chez Carrefour ou Géant Casino, puis on agresse des sacs à main pour voler leur vielle…
On me rétorquera que le chiffre de 4,20 est faux puisqu’il faut calculer aussi le cout du pc, du net, de l’électricité etc. mais bon est-ce que moi je vous rétorque que pour le ciné il faut rajouter l’essence, le parking et la bière de débriefing ?
On me rétorquera que ce n’est vraiment pas de l’analyse poussée c’est à peine poussif mais bon est-ce que moi je vous rétorque que… hé oh ça va hein !

_____________________________________________________
Sur le même sujet une bien belle affiche.

2/812345...Last