Toute la categorie ‘J’ai Tout Vu’

the history of world musik

Le 01 Déc 2010 — par sy!
dans J'ai Tout Vu

J’ai un défaut, ou peut être deux mais pas plus, je vois des choses qui se ressemblent comme d’autres voient des gens morts. Et je le dis du coup je passe pour un hater, en même temps c’est vrai que je n’aime rien.

Bref aujourd’hui dans le supplément ‘Hottes d’or 2010’ une auto-pub pour la collection Collectorama « L’histoire de la Musique en 10 coffrets et 300 chansons », avec comme idée en fond un petit quelque chose qui m’a rappelé un petit quelque chose :

Cette ‘Histoire de la Musique’ m’a rappelé ‘The History of World’ un tableau de Jeremy Deller…

Enfin bon tout ça c’est dans ma tête hein…

[the history of world]
© 1997 Jeremy Deller
peinture acrylique sur bois (blanc sur noir) 120 cm x 150 cm

2011 Commence bien.

Le 30 Nov 2010 — par sy!
dans J'ai Tout Vu

Vu dans mes mails…

À SUIVRE EN JANVIER  CHEZ ATRABILE
Timides tentatives de finir tous nus
par Ibn Al Rabin, collection Fiel

Pour mémoire Ibn Al Rabin est l’excellent auteur de L’Autre Fin Du Monde

Skrik.

Le 25 Nov 2010 — par sy!
dans J'ai Tout Vu

Croisé ce jour au bureau.

« J’étais en train de marcher le long de la route avec deux amis – le soleil se couchait – soudain le ciel devint rouge sang – j’ai fait une pause, me sentant épuisé, et me suis appuyé contre la grille – il y avait du sang et des langues de feu au-dessus du fjord bleu-noir et de la ville – mes amis ont continué à marcher, et je suis resté là tremblant d’anxiété – et j’ai entendu un cri infini déchirer la Nature ».
Evard Munch

L’art supérieur de l’originalité.

Le 22 Nov 2010 — par sy!
dans J'ai Tout Vu

Est-ce que ça mérite un commentaire ?
Laissez moi réfléchir un peu…

Non.

Plus d’infos sur Be Dandy – Et un big up à @pinkfrenetik

Les chaussettes sont-elles cheches ou archicheches ?

Le 06 Nov 2010 — par sy!
dans J'ai Tout Vu

Il ne me reste qu’à trouver les caleçons qui vont avec…
et les t-shirts aussi, (même si pour le vendredi j’en ai déjà un)

Le Poseur de Bande.

Le 30 Oct 2010 — par sy!
dans J'ai Tout Vu

Il est appelé en cas d’urgence, quand il se passe quelque chose, quand le danger est proche, il n’est pas seul, il a parfois un assistant, lui c’est le poseur de bande jaune et noire en hachure.
Il a à sa disposition deux armes de dissuasion massive : la bande alternée adhésive (celle qui est fabriquée avec des films à structure alvéolaire, qui a une durée de vie 3 ans et qui plus est, est certifiée ‘Ministère des Transports’) et la même mais non adhésive pour délimiter un espace ou interdire l’accès à un corridor car le danger est au bout du couloir.
Tout avait commencé quand il avait vingt ans, alors qu’il se promenait dans la rue, il allait chercher des cigarettes, il a arrête de fumer depuis car il connait mieux les dangers de la cigarettes et à l’époque il était plus insouciant, il buvait plus, n’avait pas besoin de dormir huit heures, mangeait plus et ne se souciait pas de son cholestérol, c’était le bon temps. Marchant sur un trottoir, il a failli tomber à cause d’une petite tranchée dans l’asphalte, et il se dit à lui même « Dans un atelier, une rue, une usine, une gare, une école, une boulangerie on a souvent besoin de baliser les endroits dangereux. Les bandes bicolores de prévention apportent une solution simple et économique. De plus le rétroréfléchissant jaune rend les balisages visibles la nuit. » Sa vocation était toute trouvée, désormais il n’aurait qu’un seul but dans la vie, dérouler de la bande noire et jaune, pour éviter le danger, pour protéger ses concitoyens tel un super héros du quotidien.

Fille, as tu pécho le garçon ?

Le 26 Oct 2010 — par sy!
dans J'ai Tout Vu

French Cowboy à la Flèche d’Or, 102 Bis Rue Bagnolet, Paris XXeme.

C.R. Bonus*

*de l’ami François.
On aime les concerts de French Cowboy, comme celui que nous avons pu voir cette semaine à la Flèche d’Or, avec Sylvain et une copine à lui. Un show calibré, mais un show étonnant. Un peu lent au début avec ce « Girl » un peu mou du genou pour du live, alors qu’il est censé être dancefloor(1.), et laissait le public parisien amorphe. Vous me direz : « fidèle à lui même, le public parisien », et c’est vrai que nous n’étions que mardi. Le chanteur, lui, n’en avait pas vraiment l’air persuadé, et ceci explique peut-être aussi cela… Ah, Paris et ses concerts aujourd’hui : French Cowboy a du enchaîner ses morceaux sans réel pause entre chaque, sans doute pour ne pas dépasser le minuit réglementaire… Mais, très vite, le groupe s’est lâché pour nous offrir de superbes variations de voix : « Little 15. » ou ce magnifique « Dream », extrait du premier album, un peu réarrangé sans pour autant avoir perdu de sa puissance dramatique, à vous mettre les poils des avant bras au garde à vous avec son apothéose trash. Puis le groupe est parti juste après un « Supermarket » suffisamment garage pour nous laisser sur notre faim.
Pour avoir un mini aperçu de ces deux morceaux, rien de tel que Youtube, mais la musique ne commence qu’à 1’20, après le blabla du chanteur !…

On regrettera donc la politique des salles parisiennes qui doivent désormais utiliser un limiteur de son et balancer trois concerts par soir pour je ne sais quelle raison quand deux suffiraient largement. Ouais, parce que le premier groupe joue vingt à trente minutes seulement, pas de quoi se faire un véritable avis, le second pas beaucoup plus, et le troisième juste ce qu’il faut pour ne pas se faire jeter de chaise sur la tronche. Et parce que les concerts commencent toujours à la bourre, mais doivent finir à l’heure légale, c’est à dire minuit, heure après laquelle on tombe sous le coup des lois anti-bruit… Mais on applaudira quand même un groupe comme French Cowboy qui, malgré tout, joue le jeu et assure par son professionnalisme et surtout la richesse de ses compos. Vive le rock nantaméricain !

1. là dessus, Sy! n’est pas d’accord, il l’a trouvé plus dancefloor que moi. J’avoue que le morceau live n’est pas si en dessous de celui qu’on trouve sur album, mais l’occasion du live était bonne pour en faire un truc plus pétaradant, je trouve.

D’autres photos (ok, des vraies photos) sont à voir sur le site du Hiboo.

Initech.

Le 28 Sep 2010 — par sy!
dans J'ai Tout Vu


— Hi, Peter. What’s happening? We need to talk about your TPS reports.
— Yeah. The coversheet. I know, I know. Uh, Bill talked to me about it.
— Yeah. Did you get that memo?
— Yeah. I got the memo. And I understand the policy. And the problem is just that I forgot the one time. And I’ve already taken care of it so it’s not even really a problem anymore.
— Ah! Yeah. It’s just we’re putting new coversheets on all the TPS reports before they go out now. So if you could go ahead and try to remember to do that from now on, that’d be great. All right!

Une bonne occasion d’égayer votre Openspace avec un peu de musique.

Ma Chanson Française.

Le 19 Sep 2010 — par sy!
dans J'ai Tout Vu

Erik Arnaud à La Loge, 77 rue de Charonne, Paris XIe

Un petite histoire.

Hier alors que j’attendais que le concert commence en fumant une cigarette, je croise un mec dont le visage m’est familier, genre mais je le connais lui, apres quelques secondes j’en viens à la conclusion que l’homme en question ressemble à Bertrand Betsch, je me dis que ça serait assez logique qu’il vienne voir Erik Arnaud puisqu’ils partagent beaucoup de chose : d’abord j’adore leur travail à tous les deux, leurs disques sont des ‘succès’ critiques mais restent injustement inconnus du grand public et ça me fait sourire et je twitte :

Ce qui serait drole serait de croiser Bertrand Betsch au concert d’Erik Arnaud…

En rentrant à la maison je m’aperçois en fait que Bertrand Betsch à une page Facebook sur laquelle il indique qu’il sera au concert du ‘génialissime Erik Arnaud’, argh ! C’était donc bien lui…
Et comme une bonne nouvelle vient rarement seule, je découvre également que Bertrand Betsch propose sur son site Internet un album entier en téléchargement ‘Je vais au silence‘, douze nouvelles chansons pour au minimum cinq euros, c’est donné, tellement donné que je le télécharge immédiatement en triplant l’offre… Apres une première écoute de l’album j’en reste ko, douze perles acoustiques aux textes toujours autant ciselés et touchants, dont je sais que je ne suis pas prêt d’en faire le tour.
Il y a des soirs comme ça où grâce à la musique et aux gens qui la font, ça va…

Here Sometimes.

Le 16 Sep 2010 — par sy!
dans J'ai Tout Vu

Blonde Redhead au Bataclan, Boulevard Voltaire, Paris XIe

3/1112345...Last