Toute la categorie ‘A Complete Waste Of Time’

Ce que les gens disent de moi.

Le 24 Avr 2010 — par sy!
dans A Complete Waste Of Time

Alors que je vois de plus en plus d’articles ici où là qui explique comment se désinscrire du site 123 people (une sorte de moteur de recherche qui cherche les gens via leur trace sur le net), fatalement avant de disparaitre j’ai eu envie de savoir à quoi je ressemblais, quel portrait pouvait-on faire de moi…

Les dix images sélectionnées viennent de mon bloug exceptée la première qui est celle de mon profil Facebook. Sur mon site et mon blog je dois héberger environs mille images alors pourquoi seulement ces dix ci ? Sont-elles représentatives ?
Un Polaroid en bande noir et jaune, celle qui me sert de profil, comme un masque, un faux nez, qui est devenu une sorte de ‘charte graphique’, très, voir même totalement inspirée, je l’avoue sans honte, du travail de Peter Saville. Un disque de Tino Rossi (Issus de Something Completely Different – 34) qui prouve que j’ai très bon gout et que j’aime les belles choses, d’ailleurs les images ne me montrent pas, je reste comme invisible, sans visage, elles montrent plutôt mes gouts, mes marottes : la couverture d’un livre : Arthur Cravan n’est pas mort noyé de Philippe Dagen ; le portrait de l’homme le plus drolement classe Edouard Baer ; une main tenant un disque et pas n’importe lequel Anna de Gainsbourg, sans doute mon préféré quand j’y pense. La main également n’est pas n’importe laquelle puisqu’il s’agit de celle du toujours exemplaire DavidB ; un post-it qui indiquait une absence (mais pas pour crise de doute), ce post-it posté en 2005 a d’ailleurs fait exploser le trafic de mon bloug en Aout 2009 lorsque l’infaaame Morandi l’a utilisé sans autorisation comme il se doit ; Mathilde Monnier & Phillipe Katerine ; Jean Louis Murat ; Tony Wilson (-> Factory -> Peter Saville… Comme par hasard !) ; Tim DeLaughter, le leader de The Polyphonic Spree. C’est assez complet, cela en est même un peux flippant, bon il manque quelques autres de mes fondamentaux : Futurama, Daria, Scrubs, Arnaud Fleurent Didier, Elysian Fields Etc.
Mais ce qui est le plus amusant c’est le nuage de tag (la capture date de la semaine dernière entre temps il a changé mais il est moins drôle) :

On peut donc voir que je suis une Poule Rabbin (c’est drôôôle !!!) qui manie la litote qui remercie les missions, les dirigeants, les organisations bref quelqu’un qui est très attaché à son emploi plus qu’à l’Anpe, et c’est bien normal. Par contre je ne sais pas si je suis sexiste ou si je dénonce le sexisme, me connaissant je pense que je le dénonce. Bref ce portrait c’est bien simple c’est tout moi, mieux que ma propre mère ne m’aurait décrit… Heu… J’ai comme un doute…

Bonus


Arnaud Fleurent Didier
Ce Que Les Gens Disent De Moi (2003)

Il y a une drôle d’odeur dans la cuisine.

Le 11 Avr 2010 — par sy!
dans A Complete Waste Of Time

Depuis que je suis parisien je ne passe plus beaucoup de temps dans la cuisine, je vous entends vous moquez d’ici, si avant j’étais souvent dans la cuisine c’est uniquement parce que j’habitais un studio et que donc de fait, je dormais dans la cuisine. Non avant j’aimais à cuisiner des plats aux mille saveurs tels que des pâtes ou du riz, voire même de l’Ebly pour les soirées de fête. Depuis que je suis à Paris, bien souvent le temps me manque de bien faire à manger, car souvent je n’ai pas le temps de faire les courses, je n’ai pas le temps de m’enfermer dans la cuisine trop occupé que je suis à prendre le métro, à aller au travail, à twitter, à boire des mojittos bref à faire des trucs de fou, oui je sais on a des vies de dingues. Mais j’ai décidé de changer, et de redevenir le cordon bleu que je n’aurais jamais dû cesser d’être, celui qui charmait grâce à son talent culinaire, combien ai-je séduit de filles grâce à mon célèbre Bolino à l’huile d’olive et à la Vache qui rit ? Ok pas beaucoup mais ce n’est pas un bon exemple. Mais je fais très bien le poulet à la provençale et les crêpes aussi, je me souviens d’ailleurs de soirées crêpes mémorables au début des zeroty’s  (le début des années 2000 quoi) qui ont fait ma réputation de Thise à Montfaucon, mais c’est une autre histoire. Bref j’ai donc décidé de retrouver mes premières amours et de me remettre à la cuisine. J’ai décidé de préparer un petit diné romantique pour mon amoureuse, avec bougies à foison, vin délicat et musique lounge, comme je n’ai pas vraiment eu le temps de faire les courses j’ai fait avec ce que j’ai trouvé dans les placards et le réfrigérateur et voilà le résultat : un divin lapin à la moutarde…

Bon je crois que j’ai perdu la main…
J’ai donc discrètement commandé chinois, quand une demi heure plus tard le livreur est venu apporté les bo buns & les nems, je ne saurais expliquer pourquoi mais mon amoureuse est parti avec le livreur, sans doute avait-elle envie de faire un tour de scooter ou de prendre l’air car il est vrai que l’odeur du chocolat à la moutarde brulée avait envahi l’appartement. Ce n’était pas désagréable même si ça piquait un peu les yeux déclenchant d’étranges crises de larmes… Je me suis donc retrouvé seul devant ma table pleine de nourriture exotique, je n’en ai pas vraiment profité d’abord à cause de la fumée dans l’appartement je ne voyais pas ce que je mangeais, et je ne sais pas pourquoi je n’avais plus vraiment faim. Alors j’ai été me coucher, car qui dort dîne c’est connu. Et seul dans mon lit je me suis dit que je devrais peut être acheter un scooter, ça a l’air de marcher avec les filles…

…tout est pareil.

Le 14 Mar 2010 — par sy!
dans A Complete Waste Of Time

new blog Pola

Après une attente de plus de cinq jours, que certains qualifient d’insoutenable, mon blog est enfin en ligne, évidemment tout n’est pas encore parfaitement au point, il faut encore régler quelques détails, corriger quelques bugs, mais toutes nos équipes travaillent en ce moment même d’arrache pied afin de contribuer à son amélioration dans la mesure où il y aurait lieu de le faire. Oui c’est plus d’une centaine de personnes qui ont contribué à la recréation de ce blog. Recréation avec une nouvelle version (nouvelle par rapport à l’ancienne) et avec une mise en page (elle aussi nouvelle) qui déchire sa race, c’est en tout cas comme cela que me l’a vendu l’agence de web design chargée de la réalisation de ce blog. Je dois bien avouer que je suis un peu déçu du nouveau graphisme puisque les bandes jaunes et noires (j’exilerai ma peur. J’irai plus haut que ces montagnes de douleur.) cela n’est pas vraiment nouveau, pas plus que les polaroïds, du coup j’ai viré les vingt-quatre web designers qui ne faisaient rien qu’à me piquer mes idées d’il y a deux ans pour faire pareil mais plus cher.

Pour le fond j’ai demandé à un cabinet de consulting de réaliser des études marketing poussées sur ce que les gens aiment, d’après eux les gens, aka les internautes en ont soupé des blogs fourretouts simplement destinés à faire du trafic pour AdSense , ‘fais du clic !’ comme me le disait la régie pub que j’ai virée depuis, car je ne suis pas là pour me faire de l’argent sur le dos de ceux qui ont la gentillesse et la bonté, la grandeur d’âme de venir me lire. Ces blogs où il n’est question que de buzz, de hype, d’easy adopter, de vidéos mille fois postées, et où l’érotisme n’est pas de qualité mais vulgaire et racoleur. Ici grâce à mes conseillers en rédaction point de tout cela mais une ligne de conduite stricte : égocentrique à caractère inintéressant & ininformatif. Parfois pourtant j’ai la tentation d’écrire des choses intéressantes pour informer mes semblables pourtant surinformés, sur-rss-isés. Mais jamais, ô grand jamais, je ne cède à cette facilité…

Du coup j’ai viré les marketeux, oui : si c’est pour me dire des choses que je sais déjà je ne vois pas l’intérêt. Et comme je me sentais chaud bouillant j’ai aussi viré les dix-sept membres du comité de rédaction, simplement parce que je peux écrire tout seul et pas du tout parce qu’ils menaçaient de réclamer leur carte de presse et une rémunération, alors qu’ils n’étaient tout juste bons qu’à recopier les tweets des influents, en y réfléchissant bien je me rends compte qu’ils avaient raison, c’est ça être journaliste 2.0, mais c’est un autre sujet.

En tout cas voilà mon nouveau blog, propulsé désormais par WordPress au lieu de Blogger et Google (qui, je vous le rappelle, est le diable qui dévore nos cerveaux nous rendant dépendants comme un héroïnomane en manque à Vesoul.). Toutes les archives sont bien intégrées, plus de cinq ans quand même ; ce n’est pas rien. Par contre j’ai perdu des centaines de commentaires, impossible de remettre la main dessus, et les ingénieurs en informatique chargés de la migration ont été incapables de les retrouver, car ce sont des incapables. Fatalement je les ai virés sur le champ (Attention je n’encourage nullement de virer les gens qui perdent des archives parce que sinon je serais déjà au chômage et ça je ne peux me le permettre).
Mais qu’importe toute cette cuisine interne, le voilà, il est là, il est beau… Alléluia !

PS : pour ceux qui l’utilisaient flux Rss a changé, merci de le mettre à jour en choisissant ce Nouveau Flux Rss. Je n’ai pas réussi à le remettre correctement, je mérite de m’auto-virer.

Tout change donc…

Le 13 Mar 2010 — par sy!
dans A Complete Waste Of Time

Pour un blog totalement nouveau donc totalement similaire…

Déménagement virtuel.

Le 09 Mar 2010 — par sy!
dans A Complete Waste Of Time


Contrairement aux apparences et aux rumeurs ce blog n’est pas mort, qui a dit ça ? Ce n’est pas moi ! où ? Chut ! Ils nous écoutent, qui ! ho ! sapin ! Les venins démoniaques vident nos esprits ! ha ! hou ! non je ne suis pas fou ! ho le petit cabri qui passe comme un avion dans le ciel noir.
Peut –être trop conceptuel d’un coup je recommence (je suis fatigué).
Contrairement aux apparences et aux rumeurs ce blog n’est pas mort, ni même en sommeil, ni même en attente d’une nouvelle nouvelle formule (quoique), ni même en crise de doute (un peu quand même), ni même en panne d’inspiration (ça clairement en fait, mais c’est normal c’est Mars).
Ce matin je baguenaudais sur les internets quand soudain une nouvelle m’a sauté ( ?) au visage tel un Alien saute au visage de Ripley, ou Dsk sur une stagiaire (ou je dénonce, rien à faire je suis un rebelle rien & personne ne me fait peur, je mens,une personne me fait peur, j’ai peur des clowns, j’ai peur d’un rien), la fameuse nouvelle : Sur Blogger : La publication FTP ne sera plus disponible après 1 mai 2010 Non ce n’est pas vrai ! Argh ! En clair, parce que j’imagine que béotiens que vous êtes-vous n’avez rien compris, mon dieu que vous êtes sots, cela veut dire que je dois laisser à Google le soin de m’héberger, alors que jusqu’à présent je me sers de la plateforme de blogs de Google (Blogger) comme un simple intermédiaire pour ‘fabriquer’ et gérer le blog.
Depuis quelque temps j’envisage de me passer de Google car ils sont le diable qui dévore nos cerveaux nous rendant dépendant comme un héroïnomane en manque à Vesoul. Je vais donc passer à WordPress, l’occasion est trop belle, je vais donc franchir le pas mais je dois vous avouer que j’ai peur de voir tout mon blog disparaitre dans les tréfonds du web, oui j’ai peur de ne pas être à la hauteur de la migration, à la hauteur tout court. Peut-être est-ce le dernier message que mon blog n’accueillera jamais… Je me dois de laisser un message à la postérité, au cas où. Mais dans le même temps si tout se passe bien j’aurai l’air con comme une lettre d’adieu d’un suicide raté. Que faire ? Argh je doute et que dire surtout ? Bon dans le doute je terminerais par un conseil, que ma grand-mère m’avait dit il y a quelque année afin qu’il guide mes pas comme il guidait les siens : les pates sont toujours meilleurs avec du beurre, mais avec de l’huile d’olive ça le fait aussi tant qu’elles sont biens salées.

Adsl blues.

Le 01 Mar 2010 — par sy!
dans A Complete Waste Of Time

Je suis triste. Je me prends la tête entre les mains je ne sais pas comment continuer, ce qui explique mon absence sur ce blog depuis quelque temps.
Un peu d’explication. Comme vous le savez sans doute j’ai déménagé à Paris (si vous ne le savez pas c’est sans doute que c’est la première fois que vous venez ici alors je vous renvoie au début de ce blog c’est-à-dire le lundi 17 mai 2004, ou pour faire simple ou pour les plus pressés à Mon déménagement m’intéresse), le précédent locataire qui occupait l’appartement que j’occupe actuellement enfin que je loue l’équivalent du budget nourriture d’une famille de smicards pour deux mois (sic), n’avait pas de téléphone, c’est-à-dire pas internet (mais comment faisait-il ? Cela reste pour moi un mystère, c’est comme imaginer des gens sans téléphone portable ! Noon ça n’existe plus des gens comme ça ! I CAN’T BELIEVE IT !). Donc j’ai dû demander la re-construction de ma ligne puis la migration de ma ligne puis l’activation de ma ligne… Déjà j’imaginais mille galères, des heures perdues au téléphone en essayant de me faire comprendre par un hotlineur certes sympathique mais totalement borné et aux limites de l’incompétence, j’avais économisé plus de deux cent euros pour palier l’excessive dépense des numéros surtaxés, sorte de radio payante, on écoute de la musique vingt minutes et on paie pour ça*. Je prévoyais de raconter chaque étape, consciencieusement, une à une sur ce blog, qui m’aurait servi de défouloir, où j’aurais pu cracher ma colère ma hargne et sans doute même mon esprit de vengeance (et évidemment mon courroux, coucou). Et au lieu de ça le constat est amer, mon FAI a changé mon modem gratuitement (enfin mon routeur ou ma box comme ils disent, toujours enclin à inventer de nouveaux concepts) et en moins de quinze jours m’a donné, enfin presque, Internet à la maison, il ne m’aura suffit que d’un seul coup de téléphone à la hotline payé par celle-ci qui plus est, pour obtenir tout cela.
Si on ne peut plus faire confiance aux hotlines des fournisseurs d’accès Internet à qui peut on faire confiance, question d’autant plus d’actualité que les élections approchent.
Voilà pourquoi je suis désemparé, triste et désespéré, je voulais raconter sur le net comment je n’avais pas accès au net et au lieu de ça non seulement j’y ai accès, et ce avec un bon débit en plus, mais en plus je me rends compte que je n’ai rien à y raconter…
Ma neufbox ma tuer.

*Samedi lors d’une soirée alcoolisé à coups de Savagnin, une idée nous est venue : afin de mieux rentabiliser ces temps d’attente : « l’attente interactive » où l’on pourrait répondre à des sondages, faire des jeux « pour jouer au Sudoku pendant votre attente tapez 1 ». Ce qui donnerait des résultats intéressants « Merci de ne pas m’aider tout de suite je n’ai pas fini mon sudoku»… Ok ce n’est peut-être pas une si bonne idée que ça mais on a des excuses, on avait bu et ce n’est pas ma faute ce n’est pas moi qui ai eu l’idée mais je ne donne pas les noms, par respect pour DG, FF, AP, BB & Alain Bauer. Et en plus d’avoir bu, on était saouls.

Hémorragie subconjonctivale.

Le 12 Fév 2010 — par sy!
dans A Complete Waste Of Time


Et soudain un doute me saisit et me fait perdre tout espoir d’être constructif au bureau…
Et si ce mort aux cons avait raison… Certes il a raison sur le fond, les cons doivent mourir tout comme les surfeurs nazis, mais c’est sur la forme, sur ma forme qu’il m’interroge.
Ne vais-je pas trop loin dans mon jusqu’auboutisme absolu de l’intransigeance extrême du TPLV (Tout pour La Vanne) ou dans le cas précis disons plutôt mon jusqu’auboutisme absolu de l’intransigeance extrême du TPLCG (Tout pour La Charte Graphique). Dois-je accentuer le coté polaroïd au détriment du coté rayure ? Dois-je revenir à la sobriété qui était mienne dans mes jeunes années et qui a fait de moi une légende vivante du graphisme dans la classe de français de Mademoiselle Sage en seconde B ? Veux-je rendre les gens aveugles à coup d’images à fort contraste ? Dois-je privilégier la forme ou le fond ? Dois-je m’ériger des règles strictes afin de respecter une qualité d’écriture trop rarement atteinte ? Dois-je reprendre des pâtes ? Argh je ne sais plus !
Tant de questions et si peu de réponse.
Ce post est tellement dispensable qu’on dirait un post de vendredi… Autant dire que ça tombe rudement bien !

Parlez moi d’Amour de sexe.

Le 11 Fév 2010 — par sy!
dans A Complete Waste Of Time

Des américaines ont déjà feint un orgasme.

Ce qui n’est pas très gentil quand même… On se croit étalon, Rocco, John C. Holmes et finalement on est bon comme l’économie grecque & imaginatif comme la grille des programmes de TF1…
Pourquoi feindre ? Problème de technique ? Je ne pense pas. Nous les hommes nous nous documentons beaucoup sur la reproduction via des sites internet, des vidéos, des documentaires. La semaine dernière par exemple un ami, que je ne nommerais pas pour ne pas que sa femme Christelle le reconnaisse, me disait qu’il avait découvert récemment les multiples possibilités qu’offrent des menottes et une matraque grâce à un documentaire nommé Tatiana : Soumise & Gendarmette… Nous les hommes nous sommes sans cesse à la recherche de nouveautés, nous cherchons à perfectionner notre art, à améliorer nos performances, c’est aussi pour cela que nous souhaitons beaucoup nous entrainer. Nous sommes tous des sportifs de haut niveau finalement.
Pourquoi feindre ? Problème de taille ? Je sais que ce n’est pas la taille qui compte, du moins j’essaie de m’en persuader et d’en persuader les filles que je rencontre, même si moi je n’ai pas de problème à ce niveau-là, comme mon nom l’indique. Mais que diable ! Il y a un homme avec un cœur, un individu, une vraie personne derrière notre bite (et pour certains il y a un homme devant aussi mais c’est une autre histoire), aimerez-vous mesdemoiselles que l’on vous réduise à la taille de vos seins ? Je ne le pense pas, c’est pour cette raison que nous les hommes jamais nous ne nous permettons ces trivialités, nous avons du respect nous pour les déesses de l’amour que vous êtes, nous ne vous classons pas grâce à un double décimètre ! (triple pour les plus chanceux)
Pourquoi feindre ? Pour nous faire plaisir ? Nous sommes des hommes nous sommes forts même si derrière nos pectoraux dur comme du bois d’arbre il y a un petit cœur qui bat et qui aime, respecter nos émotions mesdemoiselles ! Vous nous devez la vérité ! On commence à se mentir à propos du sexe et c’est la porte ouverte à toutes sortes de mensonge ! Rien n’arrête la roue de la duperie ! C’est d’abord un petit mensonge et petit à petit des mensonges de plus en plus grands et on finit professeur d’histoire à Lyon III, et ça franchement ce n’est vraiment pas bien. (Oui je dénonce et je n’ai pas peur !)
(…)
Argh ! Je m’étais promis de ne pas parler de ça cette semaine, sinon cela va vraiment finir par se remarquer que je suis un vrai obsédé qui ne pense qu’à ça. En même temps comprenez-moi bien, je ne suis qu’une pauvre victime…
Les français veulent des chiffres en voici : un homme pense à ça en moyenne 13 fois par jour pour un total de 4,745 fois par an. Ce n’est pas moi qui le dit, moi j’aurais dit nettement plus, c’est le Telegraph (ça fait classe des liens comme ça). Donc que dois-je faire ? Renier ce qui fait de moi un membre de la communauté des mammifères males de l’espèce qui a été sur la lune & inventé le yo-yo ?
Je ne le peux !
Je dois donc accepter ma pauvre condition, ceci est mon sacerdoce, mon bagage, mon poids. Bien sûr parfois j’aimerais penser à autre chose, à la philosophie kantienne, à l’Aufhebung, à la petite jupette que je mettrais sur la plage cet été et qui épousera parfaitement mes petites fesses rebondies, mais je ne puis. Je ne suis qu’un homme, et je dois accepter ce fardeau, ce cadeau empoisonné que m’a fait dame nature… Je dois, toujours, en toutes circonstances, en tous lieux, en toutes compagnies, je ne dois et ne peux que penser à ça
Ceci est mon devoir. Certain vous diront que je suis un héros, d’autres que je suis un pervers. Ne les écoutez pas, je ne suis qu’un homme…

(à suivre)

Edit Bonus : en plus ce post est nommé A Complete Waste Of Time — 69, enfin je dis ça comme ça…

A Complete Waste Of Time — 68

Le 07 Fév 2010 — par sy!
dans A Complete Waste Of Time, Breforama

Master & Slaves.
Même si je ne suis pas addict, entre mon compte facebook, mon compte twitter, mon compte formspring, et ce blog que vous êtes en train de lire, j’ai l’impression d’avoir des enfants à nourrir avec des nouvelles idées, des nouveaux liens, des nouvelles fulgurances, « doucement les enfants, oui papa a du bon href pour vous!« , certes je ne serais pas modeste je dirais que je suis génial, et que mon génie a besoin de mille supports afin qu’il irradie, qu’il soit mieux diffusé en dolby surround sur les internets mais tout de même, je ne suis pas une machine à lol ! En même temps n’ayant pas beaucoup de followers, amis, questionneurs, commentateurs, les interactions sont relativement rares, ce qui me laisse du répit et du repos, car dans le cyberespace personne ne vous entend ne pas updater vos profils.
Oui parfois je me rêve en Véronique Courjault, mettre tout ça au frigo et on en parle plus… Mais bon c’est mes enfants mes batailles… Argh mon grand cœur me perdra…
Et qu’est ce que j’apprends ? Qu’il faudrait que j’ai un compte sur tumblr, une sorte de site de micro-blogging de réseau social qui permet de poster des images, des quotes trés rapidement alors là je dis non ! Je renonce à être uber trendy early adopters, même s’il est vrai que c’est une bonne idée… Non j’ai dis non… Parfois une belle image tape dans l’œil et on a forcement envie de la partager… NON !
Grrrrr !
Puisque c’est ça et surtout parce que je suis un homme de compromis, du coup je vais tumblrer mon blog, en créant une nouvelle rubrique que je nomme judicieusement Breforama, oui je sais c’est complètement con mais & cliché mais je n’ai pas trouvé de meilleur idée…

A Complete Waste Of Time — 67.2

Le 02 Fév 2010 — par sy!
dans A Complete Waste Of Time

Service Apres Post.
Ce matin en sortant de chez moi, les yeux à demi clos par la lumière du jour et à cause d’une nuit toujours trop courte. Je n’ai pas vu le moindre flocon de neige. J’ai regardé le ciel, je n’y ai vu que grisaille, pas le moindre carré de ciel bleu, fatalement derrière moi pas la moindre ombre, étrangement j’ai pris ça comme une bonne nouvelle.