Altstadt.

Pas de commentaire
Le 22 septembre 2011 vers 21:21 dans Play It Loud

Rentrer en longeant le canal
slalomer entre les pique-niqueurs, les promeneurs ou les gens qui rentrent chez eux
le regard dans le vide
les mains dans les poches jouant avec les clés et quelques pièces de monnaie.
sortir une pièce, la faire passer entre ses doigts comme un apprenti magicien
la regarder apparaitre, disparaitre et réapparaitre
elle est là, elle n’y est plus
où est-elle ?
Lever la tête
regarder le canal qui va si loin là-bas…
s’arrêter.
se dire : et si je faisais un vœu
que souhaiter ? Le travail, l’argent ?
non, souhaiter quelque chose de plus sérieux…
prendre un peu son temps
réfléchir
sourire
prendre un pas de recul
prendre un peu d’élan
et lancer la pièce le plus loin possible avec tout ce qu’il reste de forces
la suivre du regard
la voir se jeter dans l’eau
et se répéter pour soi même
le vœu
la prière
Je veux toujours l’amour, je veux l’amour toujours
Je veux toujours l’amour, l’amour toujours



Stephan EicherLes Filles Du Limmatquai
Les Chansons Bleues (1983 – Restaurées 2003)


A quoi pensez vous ?