Les grands esprits se rencontrent dans le métro.

Pas de commentaire
Le 24 août 2011 vers 23:23 dans Mon avis m'intéresse, Une théorie sur tout.

Dans un récent post qui est encore dans toutes les mémoires à tel point qu’il est devenu culte et est rentré dans l’inconscient collectif j’écrivais :

Les trois publics de la ligne 2

La ligne que je prends tous les matins et que j’avoue j’aime bien (et pas seulement parce qu’elle est un peu aérienne) attire principalement trois types de public :

  1. Les touristes qui font Pigalle Montmartre Champs Elysées ;
  2. Les vrais gens de Belleville à la Goutte d’or qui font des trucs de vrais gens ;
  3. Les En-cravatés qui travaillent soit dans le XVIIIe (comme moi) soit à la Défense (changement Etoile pour prendre la Ligne 1).

Moi je suis donc un 2.5 puisque je vais au travail via la ligne 2 mais je n’ai pas de cravate et on n’en parle plus.

Extrait de Une théorie sur tout. — Episode I publié ici même le 23 juillet 2011 vers 14:14.

Aujourd’hui un ami bien intentionné me fait passer le texte suivant issu de Gestion des Risques Interculturels (Entreprises & Management Interculturel) un article sur la cravate, mais pas que :

(…)
En France, l’égalité de droit est couplée à une distinction de fait, ce qui n’est pas le cas au Danemark, pour reprendre l’exemple du début. Comme le rappelle Balzac, en France, tout est dans les nuances. Même si les protocoles vestimentaires se sont fortement simplifiés pour se limiter au milieu professionnel et aux cérémonies, ils n’en restent pas moins ancrés dans la société française.

Pour en prendre conscience, il suffit de prendre le matin à l’heure de pointe la ligne 2 du métro parisien, celle qui suit un parcours semi-circulaire au nord de Paris (cliquez pour l’agrandir) :

De voyageurs habillés casual de Nation à Belleville, vous passez à l’incroyable diversité ethnique et vestimentaire de Belleville à Place de Clichy. Ambiance décontractée, contacts chaleureux et conversations bruyantes. Puis, de Clichy à Charles de Gaulle-Etoile, la population de la ligne « blanchit » et s’uniformise considérablement, costumes, cravates et tailleurs se multiplient à l’approche de la correspondance avec La Défense. De Charles de Gaulle-Etoile à Porte Dauphine, les voyageurs se raréfient, les costumes et tailleurs appartenant en majorité aux employés et commerçants des beaux quartiers. Ambiance feutrée, observation distante, mépris pour le mal fagoté. Autrement dit, la ligne 2 est comme une traversée de la société française sur 12 400 mètres…
(…)

Source : http://gestion-des-risques-interculturels.com/pays/europe/france/comment-portez-vous-la-cravate/ Par Benjamin Pelletier

J’ai été victime d’un plagiat par anticipation (puisque l’article date du Mercredi 28 avril 2010), heureusement alerté par mon meilleur ennemi D.G, j’entends bien évidemment assigner en justice ce Benjamin Pelletier vulgaire Joseph Macé-Scaron des Entreprises & PPDA des Managements Interculturels ! Car oui on peut etre adepte du copyleft et aimer que l’on respecte le droit d’auteur du blogueur égocentrique ! D’autant plus quand c’est mieux écrit que ma prose !

Vous dites plagiat je dis hommage
Vous dites ça se voit, je dis dommage…


A quoi pensez vous ?