Dysphasie Expressive.

Pas de commentaire
Le 03 août 2011 vers 17:17 dans Dialogue

— On m’a demandé de te demander ton avis et c’est vrai que c’est important de se concerter. Alors je vais te dire ce que j’ai décidé, t’expliquer et puis une fois que j’aurais terminé tu me dira si tu es d’accord. Parce que je ne veux rien t’imposer, ce n’est vraiment pas ma manière de faire, tu sais que j’aime la concertation…
— Mais ça ne ressemble pas vraiment à de…
— Attends, ne m’interrompt pas s’il te plait, parce que je vais perdre le fil, et ça va durer des heures et je n’ai pas que ça à faire. Reprenons. Ce qu’il faut bien que tu comprennes, c’est que je prends sur mon temps pour t’expliquer alors que j’aurais très bien pu simplement t’envoyer un mail, mais je crois que c’est important aussi de savoir se parler et de savoir écouter les opinions et avis des uns & des autres…
— Je suis bien d’accord parce que…
— Non mais vraiment tais-toi, parce que pour le moment c’est moi qui parle, tu parleras ce soir chez toi si tu veux, mais là ce n’est pas le moment. Donc ce que j’essaie de t’expliquer c’est comment à partir de maintenant nous allons nous organiser, alors évidemment ce ne sont que des pistes de réflexion pour le moment en sachant tout de même que c’est comme ça que nous ferons in fine. D’où la relative importance de cette conversation.
— Donc tout est déjà décidé en fait…
— Sérieusement ta gueule là, sinon ça va vite m’agacer. En fait ça m’agace déjà. Alors oui tout est décidé mais je te demande quand même ton avis afin qu’on soit bien en phase et s’il te plait arrête de faire ta victime en permanence, et de rentrer dans des délires paranoïaques, ‘gnagnagna personne ne me demande rien’ non tu n’es pas exclu du processus décisionnel la preuve, on est bien en train de parler là, non ?
— …
— Non mais vas-y réponds
— … Bah oui mais…
— Tu vois alors, moi je fais un effort alors j’attends en retour le même effort, tu ne trouves pas ça important la communication ?
— Oui bien sûr… Mais
— Non mais ne réponds pas ! C’était une question rhétorique putain ! Reprenons et vraiment cette fois arrête de m’interrompre parce que je suis à deux doigts de t’en coller une là. Alors ce que j’ai décidé et qui va donc s’appliquer pas plus tard que tout de suite après que nous en ayons parlé et que tu m’aies fait part de ton avis, car ton avis et ton expertise m’intéresse, et tu le sais…
— Oui mais…
— Bon ok ! T’as gagné ! Moi, voilà je me casse, tu fais toujours du mauvais esprit, jamais à vouloir progresser, toujours à râler, faut pas t’étonner après qu’on ne te demande rien, t’es contre-productif ! On ne peut vraiment pas parler avec toi !


A quoi pensez vous ?