Erreur 403 : forbidden

Un commentaire
Tags:
Le 24 juillet 2010 vers 14:14 dans Une Histoire

Depuis hier après midi, je peste, je râle, je fulmine, je maugrée, je jure, j’invective, j’en rage comme si j’avais reçu un dictionnaire de synonymes de plus de mille pages à travers la gueule, enfin le visage, la tête, la face, la figure, le portrait, le minois, etc. Et franchement cela fait extrêmement mal donc mon courroux était à la hauteur de la douleur, bien que celle-ci fusse imaginaire, ma colère ne l’était pas.
Que c’est il donc passé qui a déclenché mon ire la plus terrible, vous demandez vous fébrilement derrière ou devant votre ordinateur, le suspense est tellement insoutenable, que moi-même j’en tremble. Revenons en arrière, nous sommes hier, si vous lisez cet article demain nous somme avant-hier, si vous lisez… Faisons simple, nous sommes vendredi après midi en été, il fait beau. Alors que je surfe sur les internets, je me dis : tiens si j’allais voir mon blog, il est tellement beau que j’aime passer de longues minutes à le contempler. Oui, je suis un esthète.
Bref, je tape l’adresse dans la barre du même nom et au lieu d’arriver sur l’habituel hachurage qui a fait ma réputation et qui a fait saigner quelques paires d’yeux, j’arrive sur une page totalement blanche, un blanc immaculé, virginal simplement entaché de ces quelques mots : Forbidden. Le serveur a compris la requête, mais refuse de la satisfaire. Quoi, mais c’est impossible ? Mon site est à mon image : il satisfait toutes les requêtes même les plus humiliantes, il n’a pas de moral, il n’a pas d’état d’âme, on lui demande quelque chose et hop il satisfait, c’est aussi simple que ça.
Évidemment j’ai fait ce que quiconque aurait fait à ma place j’ai été sur Twitter pour me plaindre et faire connaitre au monde entier la nouvelle

Heu je rêve ou OVH is dead ? Mon site est ‘Forbidden’ ! WTW ?!
[Fri Jul 23 2010 12:56:32 (Paris, Madrid (heure d’été)) via web].

Ensuite j’ai pensé très fort du mal d’OVH, si vous ne savez pas ce qu’est Ovh, vous ne devez pas comprendre grand-chose depuis trois lignes, Ovh est mon hébergeur, là où mon site est stocké sur de beaux serveurs dans de belles salles blanches (ceci était un message de Francis pédagogue). Puis j’ai repris mes esprits et j’ai été sur le site de d’Ovh pour y lire qu’il y avait effectivement un incident : Le serveur a planté quand nous avons voulu changer un disque défectueux. J’avoue j’ai ris, j’ai été touché, et limite heureux de voir que ce genre de désagréments n’arrive pas qu’à moi. J’ai donc été très vite sur Twitter pour rassurer le monde entier :

je me réponds à moi même ben oui : « Le serveur a planté quand nous avons voulu changer un disque défectueux. » #schizo #geek
[Fri Jul 23 2010 12:57:51 (Paris, Madrid (heure d’été)) via web].

Le temps passe, je me réjouis d’être en week-end et ce matin je vais voir si, enfin, ils ont remis un disque dur qui fonctionne, ce qui ne me semble pas être une opération extraordinaire depuis l’invention du hot-plug. Et là toujours la même page blanche, toujours le même message. La colère montait en moi, Mais ce n’est pas possible ! Il ne faut pas douze ans pour changer un disque dur, c’est incroyable d’être aussi nul ils pourraient bosser dans ma boite tellement ils sont nuls (NDL’A : C’est la colère qui me faisait parler évidemment, je n’en pense pas un mot, l’entreprise qui m’emploie est un modèle pour toute les Dsi tant au niveau technique que dans les process). Je m’apprêtais à envoyer un mail rageur comparant leur service technique à un vulgaire hébergeur de france.fr, quand une petite ligne à attirer mon attention : Service Suspendu : sylvainbarraux.net / Motif : non renouvellement. Ha oui, maintenant qu’on en parle effectivement je me disais bien que j’avais oublié quelque chose mais je ne savais plus quoi, j’ai oublié de payer et donc de renouveler mon hébergement. Ooups !
Évidemment j’ai fait ce que quiconque aurait fait à ma place j’ai été sur Twitter pour prévenir le monde entier

J’ai dis du mal d’OVH alors que c’est moi qui ai oublié de renouveler mon hébergement, Ich bin a fail !
[about 1 hour ago via Chromed Bird].

Puis j’ai sorti ma carte bleue sans broncher et la tête base j’ai payé, mais bon gaffe à toi Ovh, parce qu’effectivement là c’était ma faute, et encore pas tant que ça, mais bon ce n’est pas une excuse et quand on n’est pas capable de changer des disques dur défectueux hein ! Et ben hein ! Je me comprends…


1 pensées

  1. BohaLi

    Effectivement, un “chmod 755 /” à la racine du compte FTP règle le pb de l’erreur 403. Reste que la manière de faire est très peu professionnelle.



A quoi pensez vous ?