Adsl blues.

2 commentaires
Tags:
Le 01 mars 2010 vers 19:19 dans A Complete Waste Of Time

Je suis triste. Je me prends la tête entre les mains je ne sais pas comment continuer, ce qui explique mon absence sur ce blog depuis quelque temps.
Un peu d’explication. Comme vous le savez sans doute j’ai déménagé à Paris (si vous ne le savez pas c’est sans doute que c’est la première fois que vous venez ici alors je vous renvoie au début de ce blog c’est-à-dire le lundi 17 mai 2004, ou pour faire simple ou pour les plus pressés à Mon déménagement m’intéresse), le précédent locataire qui occupait l’appartement que j’occupe actuellement enfin que je loue l’équivalent du budget nourriture d’une famille de smicards pour deux mois (sic), n’avait pas de téléphone, c’est-à-dire pas internet (mais comment faisait-il ? Cela reste pour moi un mystère, c’est comme imaginer des gens sans téléphone portable ! Noon ça n’existe plus des gens comme ça ! I CAN’T BELIEVE IT !). Donc j’ai dû demander la re-construction de ma ligne puis la migration de ma ligne puis l’activation de ma ligne… Déjà j’imaginais mille galères, des heures perdues au téléphone en essayant de me faire comprendre par un hotlineur certes sympathique mais totalement borné et aux limites de l’incompétence, j’avais économisé plus de deux cent euros pour palier l’excessive dépense des numéros surtaxés, sorte de radio payante, on écoute de la musique vingt minutes et on paie pour ça*. Je prévoyais de raconter chaque étape, consciencieusement, une à une sur ce blog, qui m’aurait servi de défouloir, où j’aurais pu cracher ma colère ma hargne et sans doute même mon esprit de vengeance (et évidemment mon courroux, coucou). Et au lieu de ça le constat est amer, mon FAI a changé mon modem gratuitement (enfin mon routeur ou ma box comme ils disent, toujours enclin à inventer de nouveaux concepts) et en moins de quinze jours m’a donné, enfin presque, Internet à la maison, il ne m’aura suffit que d’un seul coup de téléphone à la hotline payé par celle-ci qui plus est, pour obtenir tout cela.
Si on ne peut plus faire confiance aux hotlines des fournisseurs d’accès Internet à qui peut on faire confiance, question d’autant plus d’actualité que les élections approchent.
Voilà pourquoi je suis désemparé, triste et désespéré, je voulais raconter sur le net comment je n’avais pas accès au net et au lieu de ça non seulement j’y ai accès, et ce avec un bon débit en plus, mais en plus je me rends compte que je n’ai rien à y raconter…
Ma neufbox ma tuer.

*Samedi lors d’une soirée alcoolisé à coups de Savagnin, une idée nous est venue : afin de mieux rentabiliser ces temps d’attente : « l’attente interactive » où l’on pourrait répondre à des sondages, faire des jeux « pour jouer au Sudoku pendant votre attente tapez 1 ». Ce qui donnerait des résultats intéressants « Merci de ne pas m’aider tout de suite je n’ai pas fini mon sudoku»… Ok ce n’est peut-être pas une si bonne idée que ça mais on a des excuses, on avait bu et ce n’est pas ma faute ce n’est pas moi qui ai eu l’idée mais je ne donne pas les noms, par respect pour DG, FF, AP, BB & Alain Bauer. Et en plus d’avoir bu, on était saouls.


2 pensées

  1. Watoo Watoo

    T'as les doigts sales

  2. sy!

    la tête basse et les mains sales !



A quoi pensez vous ?