Mon Labeur m’intéresse — 24

Pas de commentaire
Le 13 mars 2009 vers 12:12 dans Mon Labeur m'intéresse

Annonce.
Merci de prévoir de m’apporter des oranges car il y a, en effet, de fortes chances que je commette un meurtre de masse sur mon lieu de travail la prochaine fois que j’entendrais ces quelques lieux communs :

On n’est pas payé beaucoup mais qu’est ce que qu’on rigole.
Enfin… Y’a pire ailleurs (variante : Ailleurs c’est pareil)
Y’a rien à en dire.
Ben oui… qu’est ce que tu veux y faire ?
De toute façon, ça a toujours été comme ça.
Si tu n’es pas content la porte est ouverte.
Bon je ne lui cherche pas d’excuse mais quand même…
Non mais tu dis ça parce que tu es énervé
Tu ne vois que le sombre (??)

C’est les premières phrases toutes faites qui me sont venues, mais je suis certain qu’il y a d’autres. Ces phrases pour dire qu’ on ne peut rien en dire, pour mettre fin à une discussion sans s’engager le moins du monde, pour botter en touche, une sorte d’aveu d’impuissance et surtout de volonté de ‘non-changement’, on prend acte simplement une situation et puis… et puis c’est tout, le fatalisme est en milieu salariale ce que le romantisme est à l’amour.
Enfin c’est comme ça on va pas changer les gens hein !


A quoi pensez vous ?