Esotérique – Egotérique — 52

Pas de commentaire
Le 21 juin 2008 vers 14:15 dans Esotérique - Egotérique

Adventices.
Combien de portes, trop peu de choses
et je ne vois que moi
combien de temps, trop peu d’archives
et je ne sais que moi
je m’enfuis, si loin du lit
dans des montagnes enneigées
sans craindre le froid
quand mes mots, n’ont plus ce qu’il faut
que mes bras ne serrent pas
quand d’en haut, on me voit si bas
comme si loin de toi
mais dans le pré j’irais me couché, puis te cueillir des bouquets
loin des orties, des ronces et des Amarantes réfléchies

Combien d’espace, trop peu d’inattendus
et je ne parle que de moi
combien de couche, trop peu de garanties
mais je n’écorche pas que moi
je m’enfuis, si loin d’ici
près de rivières déchainées
sans craindre l’humidité
quand ma peau n’est plus qu’abrasive
que personne n’est là
quand d’en bas, on me voit faux
comme si loin de moi
mais dans le pré j’irais me couché, puis te cueillir des bouquets
loin des orties, des ronces et des Plantains élevés


A quoi pensez vous ?