Mon avis m’intéresse — 51

Pas de commentaire
Le 01 avril 2008 vers 15:16 dans Mon avis m'intéresse

Aneboda.
La semaine dernière, je faisais part via un courrier électronique, à quelques amis triés sur le volet, de la grave prise de décision lourde de conséquences, quant à mes gouts cinématographiques:

Merci de rajouter à la liste des griefs à mon encontre, qu’à partir de ce jour je déclare officiellement que Wes Anderson est mon Paul Thomas Anderson.
[NDR : En effet, un certain A.P.23. est un Paul Thomas Andersoniste]
En effet après avoir visionné son nouveau film Dimanche, La Famille Tenenbaum Lundi, La vie aquatique Jeudi & Rushmore pas plus tard qu’hier, il faut comme le disait un poète haute-saonois ‘se rendre compte à l’évidence’ que le cinéma de mon Anderson est juste merveilleux, j’entends déjà les rires convenues des parisiens et autres snobs de tout bord qui aimaient déjà Luke avant la naissance Oren, et qui n’aiment rien d’autre que détester le mainstream de l’underground mondial, mais je me ris de ces quolibets, et même si j’imagine déjà leur réponse à base comme d’habitude de mots mis bout à bout cherchant à former des phrases je balais tout ça d’un revers de main…
Et tel un acteur perdu dans un magasin de café, je répondrais ‘quand est-ce qu’on mange’ ou quelque chose du genre…

Aujourd’hui, c’est à la face du monde, qui n’attendait que ça, que j’ai décidé de révéler une autre grande décision, ou prise de conscience appelez ça comme vous voulez… J’ai en effet décidé assumer publiquement certains sentiments, que je ne saurais retenir en moi plus longtemps. Voilà, je suis amoureux de Johanna Seban. C’est dit. Ce n’était pas si difficile. Je me sens libéré, soulagé… A vrai dire je ne sais pas vraiment à quoi elle ressemble, ni quel âge elle a, si elle est sympa, idiote, belle, moche, grosse, mince, unijambiste, blonde, rousse, myope… Je ne connais d’elle que ces papiers dans les Inrockuptibles, de plus elle est, si j’en crois l’ours, la coordinatrice des pages musiques de l’hebdo. Elle signe parfois le ‘on connaît la chanson’, une sorte d’éditorial, de rubrique air du temps (!?!). C’est grâce, ou à cause c’est selon, à (de) ça que j’ai développé une vive attirance pour sa personne. Son dernier ‘OCLC’ portait sur les compils qu’adolescents nous faisions sur des casettes ferro chrono 90, je m’en souviens d’un également où elle évoquait sa tristesse de voir que les disques qu’elle aimait ne rencontrait que des ‘succès d’estime’… C’était d’ailleurs les mêmes disques que j’aimais, oui souvent avec la douce mademoiselle Seban nous sommes d’accord, je vous l’accorde c’est plus souvent moi qui suis d’accord avec elle que l’inverse, mais quelle importance ?
Pour parler souvent de musique avec mes camarades, je sais à quel point ce genre de discussion ennuie les filles (presque autant que le foot), généralement elles décrochent dès qu’elles entendent la simple phrase «C’est incroyable, t’as vu c’est quoi l’album du mois de Magic, rpm !?!», à croire que ça ne les intéresse pas de savoir qui de Liverpool ou de Manchester est la ville qui a enfanté les meilleurs groupes. — Pour info et n’en déplaise à l’habituellement inattaquable DB, c’est Manchester —, en plus les filles c’est bête (mais souvent c’est belles quand même), elles comprennent rien quand on fait des compils de pure ‘LoveSong’ pour elles, elles croient juste que c’est parce qu’on a rien de mieux à faire et qu’il nous restait des cd-r .Elles confondent la guitare & le ukulélé, Cousteau & le commandant, les verts & Saint Etienne… Mais Johanna, elle n’est pas comme ça, elle sait le sens d’une ‘LoveSong’, elle aussi elle fait des compils pour ses amoureux, elle sait alterner des mélodies délicates nappées de violons avec la sauvagerie d’une guitare hors du temps, le tout entremêlé avec des ritournelles que l’on sifflera toute la journée. Elle aussi elle hésite sur le ‘Comment bien ranger ses disques’, d’ailleurs elle prépare une chronique dessus, elle aussi elle écoute de la musique au casque, juste pour le plaisir à trois heures de l’après-midi, elle aussi elle danse seule en faisant la vaisselle sur ses morceaux préférés, elle aussi elle peut être ému aux larmes par une simple voix & une guitare… Johanna, elle a la classe, ça se voit, ça se lit… Bref Johanna, j’t’kiff !

Now I can feel so high, I can’ t believe it
Since you stole my heart, I can’t believe it
Since you stole my heart
Think I’m in overdrive

    Venus – Pop Song


A quoi pensez vous ?