Courrier — 33

Pas de commentaire
Tags:
Le 28 février 2008 vers 23:23 dans Courrier

I’ve got no soul to sell.
Parfois des messages arrivent dans la ‘boite de réception’, on les lit et on sait dès les premières lignes que le filtre ‘courriers indésirables’ (aka ‘junk mail’) n’a pas été très efficace et pourtant même si l’on pouffe un peu plus à chaque ligne, les yeux continuent leur balayage de gauche à droite…

Pour Vous Aidez
On dit que le malheur n’arrive jamais seul… Mais je crois que le bonheur aussi. Pendant quelques années, je voie ma vie défilée comme un ballon dans tous les sens. Je me souviens encore, le jour, ou j’ai appris que ma mère étant malade a quitté ce monde. J’avais du mal à accepter, comme si j’avais le choix. Quelques années plus tard, mon épouse (15 ans de vie commune), décide de quitter le foyer familial, crise de la quarantaine… Les choses s’enchainent… enchainent… Deux ans plus tard, alors que j’étais sur une route vide, je perds le contrôle de ma voiture, et je finis dans un arbre. Inutile de vous dire le reste, un an d’hôpital, rééducation en suite. Quelques amis (et Dieu sait qu’ils en restaient peu) viennent me voir pendant cette période difficile. Je remercie Céline, elle sait pourquoi… En arrivant au bout d’une année à la maison mes amis m’ont fait une petite fête. C’était touchant, merci encore et encore. En me couchant, j’ai fermé les yeux, et quelque chose me disait, appelle, dis lui. Alors j’ai appelé mon ami Patrick, et je lui dis, que sa femme est enceinte, et au mois de novembre il aura un garçon. Patrick et Valérie qui essaient d’en avoir depuis deux ans étaient plutôt étonnés. Mais pas longtemps, le flash que j’ai eu été bon. La nouvelle s’est vite propagée, d’autres m’ont demandé, on demande toujours si on aura beaucoup d’argent ou coté sentimental est- ce que ça va aller… Et j’ai essayé de réponde. Au fur et à mesure, les flashs sont devenus plus réguliers, plus nets, alors j’ai répondu de temps en temps, en restant dans mon cercle d’ami. Patrick et Valérie ont bien eu un fils au mois de novembre… Et Franck a passé son examen pour devenir prof (bravo)… Léna ma collègue a rencontré enfin l’homme de sa vie Yves, et je suis heureux pour eux…. Puisque l’important c’est d’aider.
Je ne sais pas si je peux vous aider, vous, mais laissez moi votre prénom, date, heure et lieu de naissance et votre e-mail, sur mon e-mail xxx@xxx.fr et je vous répondrai…. Et si je peux vous aider alors je le ferai…

Et moi, et si j’étais plus crédule je répondrais à ce mail, et l’on m’aiderait, et parfois je le souhaite et parfois non: croire le premier spam qui passe, grossir mon pénis, me rendre riche en un clic, des érections sans fin, et même maintenant être heureux. Comme quand plus jeune on souhaitait des choses impossibles, comme lorsque l’on se voulait matador ou tyran, mais aujourd’hui tout est fini, mais pourtant, et pourtant… (Cette phrase n’a pas de fin)
Parfois souhaiter en un claquement de doigt en finir avec la lucidité, le fatalisme, le pragmatisme, se dire, que la réalité n’existe pas, compter jusqu’à trois, un claquement de doigt et se réveiller…
Un…
Deux…
Trois…
Clac !
Ce n’est pas pour cette fois… Dommage.


A quoi pensez vous ?