Something Completely Different — 80

Pas de commentaire
Le 09 août 2007 vers 19:20 dans Something Completely Different

Le Roman d’un tricheur.
Comme conditionné
Un mouvement reflex
Un automatisme
Un geste que l’on se regarde faire
Des mots que l’on s’entend prononcer
Comme spectateur de son corps.

INTERIEUR JOUR

OFF
Mais viens-je vraiment de dire ça ? Ou y’a-t-il quelqu’un dans cette pièce qui parle avec exactement la même voix que moi, pas la voix que les autres entendent, comme quand on s’entend dans une vidéo ou sur une cassette bref dans n’importe quel enregistrement, mais bien MA voix, celle que j’entends dans ma tête quand je parle, qui a donc ce superpouvoir. Petit coup d’œil circulaire, rien à gauche, pas plus à droite… Bon, c’est bien ce que je craignais. C’est donc moi qui viens de dire, ce que je m’étais promis de ne pas dire, à ne plus dire. Pourquoi j’ai oublié ce que j’avais décidé, et surtout pourquoi je m’en rappelle pile au moment ou je fais ce que je ne voulais plus faire ? Et pourquoi je me parle à moi-même ? Je me parle à moi-même parce que je n’ai pas su résister. Depuis quand je réponds aux questions que je me pose ? Depuis combien de temps déjà je n’écoute plus et ne regarde plus ce qui se passe autour pour me centrer uniquement sur un truc qui pourrait être une sorte de voix intérieur, mais j’avoue avoir peur de passer pour un fou, donc je vais simplement me dire que c’est l’abus de séries américaines qui elles mêmes abusent des voix-off, qui m’a totalement transformé, je n’ai pas de voix intérieur mais une voix-off qui commente mes gestes et mes dires, oui ça semble totalement moins farfelu en effet. Qu’est ce que je me disais avant de m’interrompre ?
Previously, on my head…
J’ai dit un truc que je ne voulais plus dire, et du coup je me suis totalement perdu dans mes pensés… Mais comment je vais m’en sortir ? Si discrètement je glissais sous la table et rejoignais la porte à quatre pattes, je ne crois pas que cela soit tellement discret en fait… ou alors faire comme si de rien, allumer une cigarette et hop, il ne s’est rien passé, on va dire que personne n’a rien entendu, pouf pouf, j’enquille…

ON
Ça me fait penser… Vous avez lu le truc de fou dans Libé la semaine dernière ?


A quoi pensez vous ?