Mon avis m’intéresse — 42

Pas de commentaire
Le 01 mai 2007 vers 0:01 dans Mon avis m'intéresse

Allié Objectif.
Je ne sais pas encore pour qui je vais voter dimanche.
Je ne sais pas encore ce que je vais regarder à la télévision ce soir.
Heureusement TF1 m’aide à répondre à ces deux questions :

Le droit de savoir
Prochaine diffusion le : 01/05/2007

Proposé et présenté par Charles Villeneuve
Rédacteur en chef : Jacques Aragones
Un document de Jacques Aragones, avec Cyril Havoudjian et Fabien Galluffo

Une enquête sur la France qui triche

Faux chômeurs, RMIstes fraudeurs et malades imaginaires : enquête sur la France qui triche

La fraude sociale coûte chaque année plusieurs milliards d’euros à l’Etat et contribue largement au déficit des organismes sociaux. « Rmistes » fraudeurs, faux chômeurs, malades imaginaires, certains aigrefins ne manquent pas d’imagination pour escroquer la Caisse d’Allocations Familiales, la Sécurité Sociale ou encore les Assedic. Un exemple : Thierry a quarante-quatre ans, vit à Roanne et a réussi l’exploit de vivre des Assedic depuis vingt-quatre ans ! Grâce à ses indemnités chômage et aux allocations logement, il a même réussi à devenir propriétaire d’un trois pièces. Comment ce « pro de la farniente » réussit-il à contourner le système et à passer à travers les mailles du filet depuis si longtemps ? En plus des fraudeurs à la petite semaine, il existe depuis quelques années des escrocs très organisés qui pillent les systèmes sociaux à très grande échelle. Comment s’y prennent-ils ?

Enfin, la France détient un triste record : celui du nombre de jours d’arrêts-maladie : 231 millions en 2006. La Sécurité Sociale estime qu’un arrêt sur cinq est injustifié. A qui la faute ? Aux salariés qui jouent aux malades imaginaires, aux médecins complaisants prêts à tout pour garder leurs patients ou à la Sécurité Sociale qui effectue trop peu de contrôles ? Pour enrayer les arrêts-maladie abusifs qui coûtent très cher à la « sécu » et pénalisent aussi les entreprises, certains employeurs font appel à des cabinets privés qui mandatent des médecins experts pour contrôler, à leur domicile, les éventuels tricheurs. Ces contrôles sont-ils efficaces et les médecins qui les effectuent réellement impartiaux ? Qui sont ces centaines de milliers de Français qui trichent ? Pourquoi certains d’entre eux essaient-ils de vivre de prestations sociales usurpées plutôt que de travailler et les contrôles opérés par les organismes sociaux sont-ils adaptés à la situation ?


A quoi pensez vous ?