Ma vie m’interesse – 3

Pas de commentaire
Le 03 septembre 2004 vers 20:42 dans Ma vie m'intéresse

C’est la rentrée !

… Enfin pas pour moi. Tout le monde s’affole, tout le monde se prépare à s’affoler, ils se passent des choses sans doute… Peut-être, il doit se passer quelque chose, j’ai dû lire ça quelque part… Moi je suis encore en vacance (dans le sens absent, libre) je remplis mes journées de thé (tisane à partir d’une certaine heure, il faut bien dormir), de cafés en terrasse, quelques bières parfois, de clopes, de pâtes, de céréale, de lait, de tomate et de cafés et de clopes et de pâtes et de clopes et de cafés. Bref une vie de champion, je flânes, j’attends, je me promène, je croise des gens, les invite à ma table, m’invite hebdomadairement à la table d’amis qui toujours à la pointe de l’art culinaire me font découvrir les milles unes façons d’accommoder les pâtes, ça change ou peut-être est ce le vin que je bois dans ces moments là qui change. Je refais le monde mille fois, entre mon canapé et mon ordi. Je me fais des serments, des promesses : demain je range, demain je cherche, demain je bouge (« Demain, demain toujours demain » diraient les Fabulous Troubadour). Je lis un peu, le journal, les conseils nutritionnels sur les céréales, quelques bd, les conseils de préparation des pâtes (il parle de prêt en huit minutes, il faut mieux compter le double), quelques revues, quelques conneries sur internet que j’oublie à peine lues… J’ai plusieurs livres en route il faudrait que je les termine au moins pour l’histoire, pour savoir comment cela fini, à moins que je trouve quelqu’un qui les ai déjà lus, c’est jouable. Je conduis un peu, pas plus d’une heure par semaine pour pas que je m’habitue. Aussi étrange que cela puisse paraître j’ai des choses à faire, des sites, des compils, des pochettes, des affiches, des revues et sans doute des tas d’autres choses que j’oublie, ha oui écrire des mails pour dire « incroyable et inattendu je suis encore en vie »… Mais pour l’instant je me laisse juste porter par l’agitation autour de moi, courez, je tiens le chronomètre je désignerais le vainqueur, tout va trop vite, pas moi. Je lève juste la tête, ferme les yeux pour mieux voir le soleil en face, et sens ma peau chauffer doucement. Voilà c’est l’été, encore un peu, J’ai toujours préféré les indiens de toute façon…


A quoi pensez vous ?