Compte rendu non systématique – 5

Pas de commentaire
Le 14 septembre 2004 vers 16:12 dans A Ranger

Promenade

Obsédé par un pont, ce pont devenu passerelle, ce trait entre deux rives, segment perpendiculaire longuement observé, de biais depuis le septième, se décider à traverser au sec, quitter Sébastien pour Strasbourg, mais au milieu un vertige, je n’aurais pas pied, les drapeaux qui balisent, les concours de chefs, la progression mal assurée, sur l’autre bord j’embrasse Jouffroy, le remercie d’être sain et sauf, le cœur Battant pour une madeleine sans sucre, le cri d’un chauve réclamant comme dans une arène, je sais je ne suis pas du quartier, je remonte à pas lent, retrouver les chats prêts à la brocante, je m’arrêterais aux papillons et aux lions finirais ma route

PS : je devrais arrêter le dessin peut être.


A quoi pensez vous ?